L'actualité des coinsL'actualité du bitcoin (BTC)

Les marchands sud-africains ont attrapé le virus de la monnaie virtuelle

4.77Kvues

Quelques jours après que Pick n Pay, l’un des plus grands magasins agroalimentaires en Afrique du Sud, ait annoncé qu’il testerait l’utilisation du Bitcoin dans l’un de ses magasins, les rumeurs vont bon train quant à la possibilité que d’autres enseignes puissent suivre le mouvement. C’est le cas de OneDayOnly. Ce principal acteur du commerce électronique dans le pays a annoncé qu’il envisage également d’accepter les paiements en Bitcoin. OneDayOnly suit donc les traces de Takealot.com, qui accepte déjà les Bitcoins depuis un certain nombre d’années à travers le service PayFast.

OneDayOnly mise sur la viabilité des crypto-monnaies

L’annonce de la possibilité que OneDayOnly puisse utiliser le Bitcoin coïncide avec l’annonce de Pick n Pay de développer un magasin e-commerce. OneDayOnly a doublé ses revenus d’une année sur l’autre pendant cinq ans, et a dû déplacer des entrepôts à Cape Town et à Johannesburg pour accueillir son expansion. « Nous offrons plus de produits, plus de grandes marques et proposons des économies encore plus importantes », a déclaré un responsable chez OneDayOnly. De plus, la société est passée d’une main d’œuvre de 40 personnes en 2016 à 100 personnes en 2017. Avec cette expansion, OneDayOnly admet qu’il souhaiterait continuer à progresser et à innover. De plus, l’Afrique du Sud semble être assez progressiste en matière d’intégration des crypto-monnaies et de réglementation concernant le Bitcoin. Le projet pourrait être une option viable. C’est pour toutes ces raisons que OneDayOnly semble très intéressé par les crypto-monnaies, et le Bitcoin en particulier.

Vers une adoption massive des crypto-monnaies en Afrique du Sud

Il faut l’avouer, les annonces successives de Pick n Pay puis de OneDayOnly concernant leur intention d’accepter les paiements en Bitcoin ont été très bien accueillies par la communauté sud-africaine des utilisateurs de crypto-monnaies, et même partout dans le monde. Les marchands ont été d’abord sceptiques quant aux devises numériques et à leur adoption massive. Mais par la suite, ils ont compris que l’utilisation des crypto-monnaies augmentait la sécurité des transactions. Ils ont aussi été convaincus par le fait que cette forme de paiement ne présentait aucun risque de fraude à la carte de crédit.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Inline
Inline