L'actualité du trading de crypto-monnaies

Des entreprises d’échanges de crypto-monnaies chinoises retardent leur lancement en Corée du Sud

Drapeau de la Corée du Sud. Source : Wikimedia Commons
762vues

Deux importantes bourses chinoises de devises numériques ont retardé leur lancement en Corée du Sud en raison des incertitudes entourant la réglementation du gouvernement, les régulateurs travaillent actuellement sur un système d’identification qui mettra fin au commerce anonyme des crypto-monnaies dans le pays.

Voici une vidéo expliquant parfaitement ces faits :

Les investisseurs doivent être patients

Depuis que le gouvernement chinois a fermé les sociétés d’échanges de crypto-monnaies en septembre, deux des plus grandes plateformes du pays se préparent à entrer sue le marché sud-coréen. Huobi et Okcoin ont retardé leur lancement en Corée du Sud en raison du durcissement du cadre réglementaire lié à cette technologie, a rapporté le média sud-coréen Herold. Okcoin a établi une filiale appelée Okcoin Korea en octobre avec un plan pour démarrer un service de trading en décembre 2017. Initialement, la société a proposé 10 crypto-monnaies, comprenant le Bitcoin, Bitcoin Cash, Ethereum. Toutefois, le média a indiqué que les plans ont été abandonnés à la dernière minute en raison des incertitudes croissantes concernant les changements réglementaires.

Source : Vimeo

Huobi a également prévu de lancer une entreprise d’échanges en Corée du Sud. La société s’est récemment associée à SBI Holdings, au Japon, pour démarrer ses activités dans le pays. Selon Nikkei, SBI va acquérir 10 % des actions de la filiale sud-coréenne de Huobi. En novembre, le PDG de Huobi, Li Lin, a déclaré au Korea Times qu’ils se préparaient à établir une filiale en Corée pour concurrencer Bithumb.

Un cadre réglementaire toujours incertain

En décembre, les régulateurs sud-coréens ont fait plusieurs annonces concernant la réglementation des devises numériques. Les plus récentes concernent les échanges anonymes de crypto-monnaies. Le gouvernement est en train de développer un système d’identification et devrait mettre fin à la pratique du commerce anonyme d’ici le 20 janvier 2018.

Actuellement, cette pratique est possible grâce à l’utilisation de comptes virtuels. Jusqu’à présent, toutes les grandes entreprises de crypto-monnaies du pays se sont conformées à ces différentes mesures réglementaires.

Source :

NewsBitcoin

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
Tiana R.

Véritable passionné par la blockchain et les crypto monnaies, je partage les actualités intéressantes sur COIN24. Je suis responsable financier dans la vie pro et trader de coins.


Inline
Inline