L'actualité des coins

L’Ukraine veut une monnaie numérique nationale, pas sa propre crypto-monnaie

Banque nationale d'Ukraine/Source : Wikimedia Commons
303vues

La Banque nationale d’Ukraine (BNU) a déclaré envisager d’introduire une version numérique de sa monnaie nationale, l’hryvnia, qui n’est pas basée sur Blockchain, du moins pour l’instant.

L’Ukraine ne fait pas confiance au réseau Blockchain

La banque centrale a indiqué dans un message sur Facebook qu’elle étudiait l’intégration des technologies nouvelles et innovantes dans le cadre du projet appelé « économie sans numéraire » du pays. La BNU a fait une distinction entre la monnaie numérique qu’elle a en tête et une crypto-monnaie d’État, qui serait par définition basée sur la technologie Blockchain : « Cependant, la Banque nationale aimerait préciser que ce que l’on entend ici c’est l’introduction possible d’une hryvnia électronique, pas notre propre crypto-monnaie. » La BNU a également noté que la possibilité de baser son e-hryvnia sur la technologie Blockchain est encore en discussion.

10 hryvnia ukrainien/Source : Flags of countries

L’Ukraine ne suit pas l’exemple de ses voisins

Les plans pour la mise en place d’une hryvnia numérique au lieu d’une crypto-monnaie nationale contrastent avec ce qui est en train de se passer dans les pays voisins de l’Ukraine. La Russie, par exemple, flirte depuis des années avec l’idée de la création d’une crypto-monnaie nationale, appelée « cryptorouble », qui est basée sur la technologie Blockchain. En outre, la Biélorussie a proclamé son intention de devenir une zone favorable à la crypto-monnaie, facilitant les échanges réglementés et attirant les investissements étrangers. Dans le cadre des mesures de réglementation que les législateurs ukrainiens veulent mettre en place, on a assisté à la création d’un groupe de travail qui sera chargé d’étudier la façon dont le Bitcoin et les autres crypto-monnaies devraient être traités en vertu de la loi ukrainienne.


Inline
Inline