L'actualité des coins

Bruno Le Maire annonce la mise en place d’une mission sur les crypto-monnaies

Pixabay - Geralt
503vues

Le ministre de l’économie et des finances, Bruno Le Maire, vient tout juste d’annoncer la mise en place d’une mission sur les crypto-monnaies en France. Cette dernière a été confiée à un ancien sous-gouverneur de la Banque de France.

Un objectif bien précis

Bruno le Maire souhaite protéger la population et le pays contre les risques de spéculations et les possibles détournements financiers liés au Bitcoin et aux autres crypto-devises. C’est pour cette raison qu’un groupe de travail a officiellement été mis en place. Le ministre de l’économie et des finances français a annoncé la nouvelle alors qu’il présentait ses vœux à la presse.

« Cette mission me proposera des orientations sur l’évolution de la  réglementation pour mieux en maîtriser le développement et empêcher leur utilisation à des fins d’évasion fiscale, de blanchiment ou de financement d’activités criminelles ou de terrorisme. »

C’est Jean-Pierre Landau, ancien sous-gouverneur à la Banque de France, qui est chargé de mener à bien cette mission sur les crypto-monnaies. Il faut savoir que l’institution de la banque de France est très frileuse vis-à-vis des crypto-devises et a notamment fortement critiqué le Bitcoin.

Un contrôle des crypto-monnaies

Le ministre de l’économie et des finances ne souhaite pas interdire les crypto-monnaies, mais seulement les contrôler. Car elles peuvent être dangereuses. Et il n’est pas le seul homme politique à lancer un groupe de travail sur le sujet. Bruno Le Maire a d’ailleurs l’intention de porter le sujet au niveau international. Il a en effet expliqué qu’il demanderait à la présidence argentine du G20 de s’emparer de la délicate question des crypto-monnaies.

Un document très attendu

L’ancien sous-gouverneur de la Banque de France a donc du pain sur la planche. On connaît toutefois son avis sur la question des crypto-monnaies. Ce dernier avait publié une tribune en 2016 sur le Financial Times. Il critiquait ouvertement l’engouement lié au Bitcoin, et parlait de « la tulipe du XXIème siècle ». Il faisait alors référence à la tulipomanie du XVIIème siècle lorsque les cours avait fortement grimpé avant de s’effondrer de manière dramatique. On se doute que les conclusions de ce groupe de travail ne seront pas favorables à la crypto-monnaie.

Cependant, la mise en place de cette mission est positive. Il ne faut pas oublier que Bruno Le Maire, même s’il reste méfiant à l’égard des monnaies numériques, suscite un intérêt pour certaines technologies qui y sont associées. Ainsi, il a par exemple pris une ordonnance pour autoriser l’emploi de la BlockChain pour l’échange de certains titres financiers.

Il va donc falloir attendre la fin de cette mission avant de tirer des conclusions trop hâtives. A suivre !

 

Source :

Numerama

Amélie
Je m'appelle Amélie, j'ai 35 ans, et je suis passionnée par l'actualité et la rédaction !
Inline
Inline