L'actualité des coins

Crypto-monnaies : les notes de Weiss Ratings sont-elles fiables ?

ratings
Notation - Source Pixabay
1.37Kvues

Le 24 janvier, la société américaine de notation Weiss Ratings est devenue la première à noter les crypto-monnaies. La liste a cependant provoqué beaucoup d’émoi sur Internet, certains se demandant sur quels critères les crypto-monnaies notées ont été choisies, ou encore les motivations se cachant derrière les notes attribuées.

Le système de notes de Weiss Ratings

L’agence de notation, basée en Floride, utilise un système de lettres allant de A à E, A étant la meilleure note et E la pire (A = excellent, B = bon, C = acceptable, D = faible et E = très faible). Chaque lettre peut être nuancée par un « + » ou u « – ». Aucune crypto-monnaie n’a reçu la note A. Mais que les aficionados des cryptos se rassurent : Weiss est célèbre pour n’attribuer que très rarement sa meilleure note, peu importe le type d’actif qu’elle évalue.

Bitcoin noté C+

La référence incontestée du complexe des crypto-devises, Bitcoin, s’est vu attribuer la note de C+. Ethereum, 2e en termes de valeur de marché, a été notée B. L’agence de notation a justifié son choix par les problèmes de rapidité et de frais de transaction élevés de Bitcoin. Désagréments qui sont beaucoup moins importants sur le réseau Ethereum, et qui justifient donc la note supérieure attribuée à ETH.

Les meilleurs élèves de la classe : Cardano, NEO, Steem et EOS

Des 64 crypto-monnaies qui sont notées, outre Ethereum, seuls EOS (B), Cardano, NEO, Steem (B- pour les 3) se sont vu attribuer la mention « bon ». Toutes les autres ont été notées de D à C+. On peut notamment citer Stellar (C), Ripple (C), Monero (C), etc.

Les mauvais élèves : des alts peu connues

Beaucoup de crypto-monnaies évaluées ont reçu la note de D+ ou D. PotCoin, Rise, Quark, Expanse, Matchpool et SaluS font partie du fond du panier.

Pixabay – Typograpgyimages

Weiss Ratings victime d’une attaque et de critiques

Même s’il est impossible de contenter tout le monde, la publication de cette liste a provoqué énormément de remous sur la toile. Le site de Weiss Ratings a fait l’objet d’une attaque DDoS (en provenance de Corée) quelques heures avant la publication de la liste. Des fakes ont circulé sur Internet. Lorsque la liste légitime est devenue connue, de nombreuses critiques se sont abattues sur l’agence de notation.

Le lendemain, Weiss a même dû se fendre d’un billet justificatif sur son blog, intitulé « Pourquoi certaines de nos notes semblent bizarres ». L’agence explique notamment qu’aucun A n’a été attribué en raison de la grande volatilité qui frappe le marché des crypto-monnaies. Weiss promet également qu’à l’avenir la note sera détaillée pour chacune de ces 4 catégories :

  1. Risque
  2. Récompense (potentiel financier)
  3. Technologie
  4. Fondamentaux

Ces nuances devraient permettre de mieux cerner le potentiel de toutes les crypto-monnaies affichant la même note.

Sur quels critères les monnaies notées ont été sélectionnées ?

Par contre, il y a une question qui n’a pas été clarifiée à ma connaissance par Weiss Ratings. À savoir quels sont les critères qui ont servi à définir la liste des crypto-devises notées. On peut par exemple s’étonner de ne pas voir IOTA dans la liste, qui est pourtant un membre désormais permanent du top 15. Presque toutes les cryptos de type DAG sont dans la liste (XRB, BYTE), sauf la principale. Que fait Feathercoin, à la 250e place du classement des valeurs de marché, dans cette liste de moins de 70 crypto-monnaies ? La logique aurait voulu que Weiss sélectionne les cryptos notées sur base du classement de la valeur de marché. Ce n’est clairement pas la méthodologie qui a été adoptée et qui semble subjective.

Ces notations « cryptos » de Weiss sont-elles utiles ?

De mon point de vue, non. Les agences de notation n’ont pas vraiment la réputation d’être fiables ou visionnaires. À titre d’exemple, Lehman Brothers était noté AAA juste avant son effondrement. Il est tout à fait légitime de vouloir jeter un œil à la liste par curiosité. Mais de là à fonder ses décisions sur ce genre d’information, il y a de la marge.

La publication de ces notes apporte néanmoins une bonne nouvelle. Le fait qu’une agence de notation, même s’il s’agit d’un acteur mineur du secteur, se penche sur le marché des crypto-monnaies est un facteur positif en termes de crédibilité et de légitimité. Ce sont surtout les sociétés d’investissement et les investisseurs institutionnels qui utilisent de tels services. Cela pourrait donc les encourager à investir dans les crypto-monnaies.

Joachim
Rédacteur web pro depuis 2009, je suis passionné par la finance, le monétarisme et la technologie. Je suis Bitcoin et les cryptos depuis 2013 après une brève expérience de mining.
Inline
Inline