L'actualité des coins

La cybercriminalité est en constante augmentation depuis 2016

Pixabay - The Digital Artist
569vues

La cybercriminalité est sans aucun doute le principal point noir pour le développement de la crypto-monnaie. En effet, les pirates informatiques sont malheureusement de plus en plus nombreux à s’attaquer aux différentes plateformes de monnaies numériques.

Des risques conséquents pour les investisseurs

Les risques liés à la cybercriminalité doivent être pris en compte au moment de l’investissement en crypto-monnaie. Car nombreux sont ceux à en être victimes depuis le début de l’année 2018. En effet, les risques sont croissants puisque les cybercriminels s’intéressent de plus en plus aux monnaies numériques.

Pixabay – IamMrRob / La sécurité est un véritable problème qui pourrait menacer l’avenir des crypto-monnaies.

Même si la crypto-monnaie pourrait un jour révolutionner le système économique mondial, la sécurité reste le point faible de cette technologie. D’ailleurs, une récente étude de la société ThreatMetrix publiée il y a quelques semaines, a rappelé que la crypto-monnaie représentait une réelle opportunité pour blanchir de l’argent ou encore pour frauder le système actuel : « Les places de marché de crypto-monnaies se doivent de mieux vérifier l’identité des nouveaux clients qui ouvrent un compte, afin d’éviter l’infiltration de criminels […]. Elles doivent mieux faire la différence entre les ‘bons’ clients et les escrocs au moment où ils s’inscrivent. »

D’ailleurs, il est maintenant obligatoire de présenter une pièce d’identité valide pour s’inscrire sur certaines grandes plateformes comme Coinbase par exemple.

Une cybercriminalité en hausse

Et ce n’est pas un hasard. En effet, il a été constaté une augmentation de presque 45 % des cyberattaques entre 2016 et 2017. Les plateformes d’échange de crypto-monnaies sont les premières victimes, ces dernières ayant signalé une augmentation des fraudes et des tentatives de piratages. D’ailleurs, il y a bel et bien de plus en plus de vols de comptes qui permettent à ces malfaiteurs de s’emparer de l’argent des victimes.

Pixabay – JayDeep / On constate malheureusement une hausse importante de la cybercriminalité depuis 2016.

D’après les chiffres de ThreatMetrix, environ 15 % des Bitcoins actuellement en circulation seraient détenus par des fraudeurs et des cybercriminels cherchant notamment à blanchir de l’argent.

La sécurité est donc bel et bien le point sensible au niveau des crypto-monnaies. C’est pour cette raison que les plateformes investissent des sommes incroyables pour rassurer les détenteurs de monnaies virtuelles.

Source :

ThreatMetrix

Amélie
Je m'appelle Amélie, j'ai 35 ans, et je suis passionnée par l'actualité et la rédaction !
Inline
Inline