L'actualité des coins

Plusieurs clients de Coinbase victimes de multi-facturations

Pixabay - The Digital Artist
989vues

Certains investisseurs utilisant la célèbre plateforme Coinbase ont eu une mauvaise surprise. Le 15 février dernier, en achetant des Bitcoins, ils ont été victimes de multi-facturations. Il semble que ce soit lié à la carte bancaire Visa, mais rien n’a été prouvé à ce jour.

Plusieurs cas de multi-facturations

Lorsque vous décidez d’investir dans le Bitcoin, vous devez passer par une plateforme d’échange, la plus célèbre étant Coinbase. Vous pouvez alors opter soit pour le virement, soit pour la carte bancaire. Généralement, lorsqu’il s’agit d’une petite somme, les internautes préfèrent utilisent leur carte pour éviter de donner leur RIB à une société étrangère.

https://twitter.com/coinbase/status/964652218832928768?ref_src=twsrc%5Etfw&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.capital.fr%2Fentreprises-marches%2Fest-ce-dangereux-dacheter-des-bitcoins-avec-sa-carte-bancaire-1273581

Mais ces derniers jours, des clients de Coinbase ont eu une mauvaise surprise. Ils ont en effet constaté plusieurs facturations sur leur compte. Un investisseur a indiqué avoir été débité cinq fois de la même somme. Or, il est malheureusement loin d’être le seul dans ce cas-là. Un Américain affirme avoir été débité dix-sept fois !

Aucun responsable à ce jour

Coinbase est rapidement sorti du silence pour parler de ces incidents. L’affaire a été prise très au sérieux, et Visa a été pointée du doigt. En effet, il semble que les investisseurs victimes de multi-facturation aient tous utilisé une carte de crédit Visa. Pourtant, dès le 16 février, Visa a publié un communiqué officiel affirmant que leur société n’y était pour rien.

Pixabay – The Digital Artist / Coinbase et Visa sont rapidement sortis du silence, se renvoyant la balle.

Toujours est-il que ni Coinbase ni Visa ne reconnaît donc la faute. Les victimes ont été remboursées. Cependant, on se demande ce qui a bien pu se passer. L’inquiétude des investisseurs est vive ces derniers jours, le système bancaire classique et les plateformes de crypto-monnaies entretenant une relation très conflictuelle.

Espérons qu’il s’agissait d’un simple bug et que ce type d’incident ne se reproduira plus à l’avenir.

Source :

Capital

Amélie
Je m'appelle Amélie, j'ai 35 ans, et je suis passionnée par l'actualité et la rédaction !
Inline
Inline