L'actualité de l'ethereum (ETH)

Faut-il vraiment acheter Ethereum en 2018 ?

5.4Kvues

De plus en plus d’investisseurs achètent des crypto-monnaies en France et en 2018, avec le prix de l’Ethereum aussi bas, beaucoup pensent que l’achat d’ethereum est un bon investissement.

Analysons en 5 points pourquoi investir dans l’Ether est si rentable.

Dans toute activité humaine, l’intérêt personnel reste le but, et en matière d’investissement, l’intérêt est exprimé par le gain. On mesure la qualité d’un investissement à la valeur du gain qu’il procure. Divers facteurs sont de nature à conditionner la valeur des gains d’un investissement : ce sont les aléas. Dans le domaine des crypto-monnaies notamment celui de l’Ethereum, il serait intéressant de jeter un peu plus de lumière sur les différents facteurs du marché pour mieux en cerner les perspectives d’avenir à court et moyen terme.

L’intérêt de la démarche est de définir s’il y a une opportunité à investir dans cette crypto-monnaie qui est la 2e monnaie virtuelle du point de vue de la capitalisation boursière (market cap) derrière le Bitcoin.

Pour déterminer les atouts d’une crypto-monnaie ou les aléas pouvant influencer son cours, il faut tenir compte de ses fonctionnalités déjà implémentées et celles à venir. C’est pour cela qu’il convient de se référer à sa roadmap. La roadmap recense les projets et ambitions de la crypto-monnaie sur l’année, c’est une sorte de planning des évolutions prévues.

Pourquoi absolument investir dans l’Ethereum

1- Ethereum, plus qu’une crypto-monnaie est une plateforme

Il faut toujours investir dans des crypto-monnaies qui offrent une large gamme de services au-delà de leur fonction d’échange. Car plus une crypto-monnaie a de fonctionnalités et d’applications d’intégrations à de multiples secteurs, plus sûre elle est. Tous les services ne seront pas contre-performants au même moment.

Ethereum ne se résume pas qu’à sa monnaie l’Ether, c’est une plateforme intégrant une crypto-monnaie et des outils de gestions d’actifs ; les smart-contracts. Ces contrats dits intelligents offrent une multiplicité d’applications qui consolident le réseau en diversifiant les sources de revenus.

Pour simplifier, le réseau Ethereum permet à tout le monde de faire beaucoup de choses comme lever des fonds, lancer des appels d’offres, payer des impôts, recharger sa voiture électrique, jouer à un jeu vidéo, etc.

2- Ethereum, aussi populaire et facile que Facebook ou Windows

Dans l’optique de générer un profit, il est préférable de choisir une crypto-monnaie qui a reçu une large adhésion, et qui est supportée par une vaste communauté.

Ethereum recueille un large suffrage dans l’univers des crypto-monnaies. Il est considéré comme une évolution normale et majeure de la “paléo” crypto-monnaie qu’est le Bitcoin. En effet, on pourrait, à titre de comparaison, dire du Bitcoin qu’il est le DOS des crypto-monnaies, et l’Ethereum le Windows ou le Mac OS ayant popularisé le système.

A l’image des systèmes d’exploitation Windows et Mac OS, Ethereum supporte des applications différentes de divers éditeurs, ce qui n’est pas le cas du Dos ou du Bitcoin.

3- Plus de la moitié des fonds en crypto-monnaies transiteront via le réseau Ethereum

Votre critère de sélection doit intégrer une cryptomonnaie capable de se donner l’objectif d’une market cap solide pouvant évoluer sur du moyen, long terme.

Ethereum a, de l’avis de beaucoup d’experts, de fortes chances de voir son Market cap évoluer à un rythme supérieur à celui du Bitcoin.

Réduisant petit à petit la dominance du Bitcoin pour finir par le remplacer en tant que crypto-monnaie de référence, ce qui créera une hausse majeure de son cours.

Un scénario encore hypothétique, mais qui convainc de plus en plus d’experts, créant ainsi un cercle vertueux.

En effet, de plus en plus d’investisseurs pensent que l’Ether dépassera prochainement le Bitcoin. Par conséquent, ils investissent dans l’objectif que cette prédiction se réalise.

Ces investissements font monter l’Ethereum et amenuisent inévitablement la dominance du Bitcoin.

Ce qui rend cette hypothèse plus crédible, attirant de nouveaux investisseurs et ainsi de suite.

Au nombre de ces experts figurent Olaf Carlson-Wee, président du fond de garantie Polychain Capital. Selon Mr Olaf, “l’Ethereum connaît une explosion de son cours en moyenne 20 fois dans un semestre contre 8.5 fois pour le Bitcoin”.

4- Un ralentissement prochain de sa production de monnaies qui va créer l’inflation

Le 16 octobre 2017, Ethereum a connu une mise à jour majeure avec l’implémentation d’un protocole appelé Byzantium. Ce protocole est un préalable à son passage prochain à un mode de rémunération dit POS (Proof of Stake).

La conséquence immédiate du passage d’Ethereum à un mode POS est que son stock de monnaies ne dépendra plus du nombre toujours croissant de mineurs, mais il suivra une suite numérique linéaire. Cela aura pour implication une augmentation du cours.

5- Ethereum est la cryptomonnaie utilisée par Microsoft et la Banque JP Morgan

Réunis au sein de l’Enterprise Ethereum Alliance (EEA), plus de 500 compagnies fortunées du monde ont fait l’audacieux choix de se joindre à la crypto-monnaie préférée des chefs d’entreprises. Outre Microsoft et son fondateur Bill Gate, des structures souvent réticentes à prendre des risques, ont rejoint la liste déjà longue des entreprises ayant foi dans la devise. On pourrait citer la société pétrolière BP ou encore l’organe de presse Thomson Reuters.

De plus, Ethereum est de plus en plus incorporé aux solutions de diverses institutions financières, au point de faire dire à l’expert de la Banque mondiale, Vincent Launay, que nous assistons à une “Ethereumisation de Wall Street”.

C’est donc le bon moment pour acheter, parce que cela pourrait s’avérer un peu plus difficile plus tard en raison de l’inflation.

Inline
Inline