L'actualité des coins

Twitter interdit les publicités pour les ICO dès aujourd’hui

Pixabay - Neo 5268
326vues

Grand changement dès aujourd’hui sur le célèbre réseau social Twitter. En effet, le géant Twitter interdit désormais l’ensemble des publicités liées à des ICO.

Une mesure réfléchie

Twitter a pris une décision radicale pour protéger les internautes contre les fraudes et les éventuelles escroqueries dont ils pourraient être victimes. Les porte-parole ont déclaré à CNBC qu’il ne serait désormais plus possible de voir des publicités pour des Initial Coin Offerings, c’est-à-dire des ICO, sur le réseau social : « Nous nous engageons à assurer la sécurité de la communauté Twitter. Nous avons ainsi mis en place une nouvelle réglementation pour les publicités Twitter concernant les actifs numériques. En vertu de cette nouvelle directive, les publicités pour des Initial Coin Offerings (ICO) et des ventes de tokens seront interdites dans l’ensemble des pays du monde. »

Pixabay – PhotoMIX / Le réseau social Twitter a pris une décision similaire à celle de Facebook et de Google.

C’est bien entendu une mauvaise nouvelle pour les investisseurs et les différentes plateformes d’échange qui ont décidément de plus en plus de mal à communiquer sur leurs produits. Après Facebook et Google, c’est donc au tour de Twitter de prendre des mesures.

La protection des utilisateurs

Un responsable de Twitter est sorti du silence auprès de Bloomberg pour donner des informations plus détaillées concernant cette nouvelle mesure qui entre en vigueur dès aujourd’hui, mercredi 28 mars : « Nous savons que ce type de contenu est souvent associé à de la tromperie et à de la fraude, qu’il soit “organique” ou qu’il s’agisse de publicités. Par conséquent, nous mettrons en œuvre, de manière proactive, un certain nombre d’actions pour empêcher certains types de comptes à interagir de manière trompeuse avec d’autres utilisateurs. »

Pixabay – Stux / L’objectif de Twitter est avant tout de protéger les utilisateurs.

Jack Dorsey, le PDG de Twitter, avait expliqué qu’il croyait aux crypto-monnaies et qu’il avait lui-même investi des sommes personnelles conséquentes. Cependant, il veut avant tout protéger les utilisateurs du réseau social.

La décision est prise, il faudra maintenant faire avec. Reste à voir quelles seront les conséquences de cette interdiction sur le cours des monnaies numériques.

Source :

CryptoVest

Amélie
Je m'appelle Amélie, j'ai 35 ans, et je suis passionnée par l'actualité et la rédaction !
Inline
Inline