L'actualité des coins

Google interdit également les applications de minage

Pixabay - 37053
306vues

Google continue sa guerre contre les crypto-monnaies, le célèbre moteur de recherches ayant maintenant pris la décision de ne plus accepter aucune extension de minage sur le Chrome Web Store. Dès le mois de juin prochain, ces dernières seront définitivement supprimées.

Protéger les internautes

Ce lundi 2 avril 2018, Google a annoncé sa décision. Au sein de sa boutique dédiée aux extensions, le Chrome Web Store, il ne sera désormais plus possible de trouver les extensions de minage de crypto-monnaies. Le porte-parole de l’entreprise a ainsi déclaré : « Au fur et à mesure de l’évolution de notre écosystème d’extensions, nous souhaitons permettre aux développeurs de continuer à créer des expériences innovantes, tout en offrant à nos utilisateurs la meilleure sécurité possible. »

Pixabay – Mohammed Hassan / Google souhaite avant tout garantir la sécurité des internautes.

Au mois de juin prochain, les extensions seront donc définitivement supprimées du Chrome Web Store. En revanche, les autres extensions liées à la technologie BlockChain seront encore autorisées. L’objectif est très clair puisqu’il s’agit là encore de protéger les internautes.

Une politique déterminée

Google a expliqué que ces extensions minant des crypto-monnaies le faisaient parfois à l’insu des internautes : « Au cours des derniers mois, nous avons pu assister à l’émergence d’extensions malveillantes qui semblent, en surface, offrir des fonctionnalités aux utilisateurs, mais qui comportent des scripts de minage de crypto-monnaies cachés, qui étaient exécutés en arrière-plan, sans leur consentement. »

Pixabay – Geralt / Les extensions de minage de crypto-monnaies seront supprimées en juin prochain.

Une mauvaise surprise à l’origine de crypto-jacking, que Google a bien l’intention de maîtriser au plus vite. D’autant plus que 90 % des extensions de minage ne respectent pas les règles établies par Google : « Ces règles constituent une nouvelle étape pour permettre aux utilisateurs de Chrome de profiter des atouts offerts par les extensions, sans avoir à s’exposer à des risques cachés. »

Cette décision a été prise juste trois semaines après que Google eut annoncé l’interdiction des publicités liées à des ICO et à des crypto-monnaies à partir de juin prochain. Le géant du Web n’est pas le seul à prendre ses distances vis-à-vis des crypto-monnaies, Facebook, Twitter, ou encore MailChimp ayant également mis en place des interdictions.

Source :

Bitcoinist

Amélie
Je m'appelle Amélie, j'ai 35 ans, et je suis passionnée par l'actualité et la rédaction !
Inline
Inline