L'actualité des coins

Le ministre des Finances sud-coréen dénonce les crypto-monnaies

Pixabay - Big_Heart
549vues

Le ministre adjoint de la Stratégie et des Finances de Corée du Sud, Kim Yong-jin, vient de sortir du silence pour donner son avis sur les crypto-monnaies. Or, selon l’homme politique, c’est une véritable menace pour l’économie du pays. Des propos particulièrement inquiétants qui ne manquent pas de soulever plusieurs questions dans le monde entier.

Une véritable menace

C’est lors d’une conférence qui s’est déroulée à Séoul que Kim Yong-jin s’est exprimé au sujet des crypto-monnaies. Selon le ministre coréen, les actifs numériques pourraient bouleverser le système monétaire actuel et seraient particulièrement dangereuses : « Les crypto-monnaies comme le Bitcoin ou l’Ethereum, qui ont entraîné un investissement et une bulle spéculative en début d’année, se sont stabilisées. Elles poussent les autorités, mais aussi les investisseurs, à remettre en question les fondements du système fiduciaire. »

Pixabay – MakeSomedonesDay / Les crypto-monnaies inquiètent le gouvernement sud-coréen depuis plusieurs mois.

L’homme n’a pas manqué de donner un avis très tranché sur la question, estimant notamment que la banque centrale devait réglementer voire interdire les crypto-monnaies, ces dernières menaçant l’équilibre économique international.

Vers une interdiction des crypto-monnaies ?

Le ministre Kim Yong-jin semble souhaiter une interdiction des crypto-monnaies. Or, le sujet avait déjà été abordé au début de l’année par Park Sang-gi, le ministre de la Justice, qui a avait notamment déclaré la chose suivante : « Il existe de grandes inquiétudes au sujet des monnaies virtuelles et le ministère de la Justice est en train de préparer un projet de loi visant à interdire le trading de crypto-monnaie sur les plateformes d’échange. »

Pixabay – The Digital Artist / Le ministre sud-coréen craint que les crypto-monnaies bouleversent la stabilité économique.

Mais, suite à cette déclaration, le gouvernement avait perdu une grande part de sa popularité, les citoyens étant particulièrement intéressés par les crypto-monnaies et ne souhaitant pas les voir interdites. Le gouvernement serait donc plutôt sur la voie réglementaire, l’objectif étant de favoriser le développement de cet écosystème tout en protégeant les investisseurs et le système monétaire actuel.

La déclaration de Kim Yong-jin ne manque pas d’inquiéter vivement les investisseurs du monde entier, même s’il semble qu’une interdiction des ICO ne soit pas d’actualité, du moins pour l’instant.

Source :

The Merkle

Amélie
Je m'appelle Amélie, j'ai 35 ans, et je suis passionnée par l'actualité et la rédaction !
Inline
Inline