Analyses des crypto-monnaies

Warren Buffett compare le Bitcoin à un poison

Warren Buffett. Source : USA International Trade Administration, Wikimedia Commons
530vues

L’oracle d’Omaha est un homme d’affaires figurant parmi les individus les plus riches de notre planète. À la tête d’une fortune estimée à quelque quatre-vingt-six milliards de dollars, Warren Buffett est à l’âge de 87 ans assez en forme pour tacler ouvertement les crypto-monnaies. S’il avait déjà parlé du Bitcoin par le passé, il récidive aujourd’hui en y voyant de la « mort aux rats au carré ».

Une violente diatribe

Les crypto-devises divisent largement les professionnels du secteur de la finance et les humbles particuliers. Certains y voient l’avenir ; d’autres une vaste arnaque. Entre ces deux extrêmes, la voie moyenne n’existe pour ainsi dire pratiquement pas. Or Warren Buffet s’inscrit très clairement dans la catégorie des sceptiques. C’est ce qui ressortait en novembre 2017 lorsqu’il se confiait au sujet du Bitcoin, première des crypto-monnaies et celle dont on parle le plus. Pour rappel, une vidéo revient sur cette actualité datant d’il y a six mois environ :

Le multimilliardaire américain a été interrogé le lundi 7 mai 2018 par la chaîne américaine de télévision CNBC. Le président de la société d’investissement Berkshire Hathaway n’a pas mâché ses morts. Warren Buffett a en effet expliqué que les acquéreurs du Bitcoin ne faisaient que spéculer sur l’espérance de revendre à plus bête qu’eux, c’est-à-dire à quelqu’un qui souhaiterait acheter pour plus cher qu’eux un genre de vent informatique.

Le « sage d’Omaha » a évoqué de la « mort aux rats au carré », tout en comparant la crypto-monnaie à la spéculation sur les tulipes en Hollande il y a quelques siècles… Selon lui, la hausse du cours du Bitcoin ne reposerait pas sur de la création de valeurs économiques, mais sur une accumulation de « fantasmes » spéculateurs voulant faire fortune sans rien faire. Le tout reposerait sur un effet de mode et un phénomène d’engrenage : la hausse attirerait toujours plus d’investisseurs, lesquels ne vendent jamais tout en cas de chute, de peur de ne pas gagner tout l’argent désiré.

Du plomb dans l’aile du Bitcoin ?

Tout au long de sa vie, Warren Buffet a toujours su flairer les bons coups. Parti de (quasiment) rien, il a investi dans des affaires qui ont fonctionné et a eu la « chance » de résister avec beaucoup de réussite aux différentes crises économiques de ces dernières décennies, quelle que soit leur gravité. Surtout, il s’est montré très fort lors des reprises économiques faisant suite à chaque krach. Face aux indéniables succès de l’homme d’affaires, on ne peut que s’incliner… et tendre l’oreille dès qu’il s’ingénie à nous donner des conseils. Une vidéo reprend ses derniers en date, sur CNBC justement :

Mais la charge très virulente de Warren Buffet ne va pas faire les affaires du Bitcoin. Celui-ci, déjà affaibli par une petite « bulle » (ou grosse correction ?) début 2018, commence à reprendre des couleurs. La sortie du milliardaire va-t-elle inverser le cours de cette crypto-devise ? Un premier recul de 2,3 % sur vingt-quatre heures a été constaté (source : CoinMarketCap). L’Ethereum a quant à lui perdu 4,3 % dans le même laps de temps. Nous allons donc voir dans les jours qui viennent si la tendance se confirme. Buffett conseille de son côté d’acheter des actions sur le marché boursier.

Source :

Boursier.com

Inline
Inline