L'actualité du bitcoin (BTC)

Le célèbre investisseur Steve Eisman ne voit pas l’intérêt du Bitcoin

Pixabay - AllanLau 2000
574vues

Steve Eisman est un célèbre investisseur, particulièrement influent sur Wall Street. Ce n’est pas un inconnu, car il a inspiré le personnage du film The Big Short. Autant dire que c’est une personnalité respectée aux États-Unis. Or, il a donné son avis sur le Bitcoin et sur les crypto-monnaies qui remportent un grand succès depuis plusieurs mois maintenant.

Le Bitcoin sans intérêt ?

Steve Eisman était à Hong Kong pour participer à une convention particulièrement importante dans le secteur de la finance. L’homme a tenu à s’exprimer au sujet des crypto-monnaies, expliquant que pour lui ce n’était qu’une passade : « Je n’en vois pas l’intérêt. Quelle est la valeur ajoutée des crypto-monnaies ? Personne n’a été capable de me donner une réponse à cette question. »

Pixabay – Woodak / Pour ce célèbre investisseur, le Bitcoin ne présent aucun intérêt.

Si ses propos sont tellement écoutés, c’est tout simplement parce que ce gestionnaire de portefeuille chez Neuberger Berman avait été l’un des seuls au monde à prédire la grosse crise financière de 2008. Son avis est donc respecté, et il affirme qu’il existe une terrible bulle spéculative autour du Bitcoin, ce qui le rend inintéressant.

Une incompréhension totale

Steve Eisman estime qu’il y a un manque cruel de régulation des crypto-monnaies dans le monde entier et que ces monnaies virtuelles ne présentent aucun intérêt. Elles seront en outre selon lui à l’origine d’un déséquilibre important pour l’économie mondiale dans les années à venir. D’ailleurs, l’analyste affirme ne pas s’intéresser à ces monnaies numériques : « Je n’y touche pas. Je n’ai aucune idée de ce que je vois… Et je ne suis pas intéressé. »

Pixabay – WorldSpectrum / Selon cet analyste financier le Bitcoin va disparaître rapidement.

Le Bitcoin et les autres crypto-monnaies ne présentent donc aucun intérêt pour cet expert du monde de la finance. Il incite les investisseurs à la plus grande prudence et semble certain que ces monnaies virtuelles n’ont aucun avenir sur le long terme. A-t-il raison ? Nos lecteurs se feront leur idée…

Source :

CCN

Amélie
Je m'appelle Amélie, j'ai 35 ans, et je suis passionnée par l'actualité et la rédaction !
Inline
Inline