Accueil17 000 utilisateurs de l’ancien exchange QuadrigaCX déposent des réclamations d’une valeur de 300 millions de dollars

17 000 utilisateurs de l’ancien exchange QuadrigaCX déposent des réclamations d’une valeur de 300 millions de dollars

Des dizaines de milliers d’anciens utilisateurs de QuadrigaCX ont déposé des plaintes contre le crypto-exchange aujourd’hui disparu. Selon l’avocat, tout litige pourrait se prolonger, comme ce fut le cas avec Mt Gox, qui s’est effondré en 2014.

Le syndic de faillite de QuadrigaCX, Ernst & Young (EY), a déclaré que près de 17 000 personnes ont déposé des demandes de remboursement des actifs du défunt exchange.

Le syndic a déclaré qu’au cours des 12 derniers mois, 16 959 demandes ont été reçues, les demandeurs cherchant à récupérer une partie de leur argent dans des actifs allant de Bitcoin (BTC), Ethereum (ETH) à Litecoin (LTC).

D’autres sont les principales forks de BTC, comme Bitcoin cash (BCH), Bitcoin SV (BSV) et Bitcoin Gold (BTG). Les utilisateurs souhaitent également que le contrôleur nommé par le tribunal les aide à récupérer les dépôts perdus en dollars américains et canadiens (CAD).

Selon un document d’EY publié le 12 mai, la valeur totale des créances pourrait se situer entre 167 et 300 millions de dollars.

Les calculs pour le total des réclamations prennent en compte les preuves des réclamations que les utilisateurs ont déposées jusqu’au 6 mai 2020. Ernst & Young avait donné aux utilisateurs de l’ex crypto exchange jusqu’au 31 août pour déposer des réclamations, mais a déclaré dans le rapport qu’elle est ouverte à de nouvelles réclamations même après la date limite.

La société a déclaré qu’elle s’attend à convertir tous les fonds qu’elle aurait à distribuer en CAD, ou en devises équivalentes. Toutefois, la société n’a pas précisé comment l’évaluation se ferait.

Les revendications autour de QuadrigaCX pourraient prendre du temps

Bien que EY ait reçu les demandes et puisse agir rapidement pour aider les victimes, il est probable qu’il faudra des mois ou des années avant que les utilisateurs ne commencent à recevoir des paiements.

S’exprimant lors de la conférence CoinDesk’s Consensus Distributed, l’avocat spécialisé dans les faillites Evan Thomas a évoqué la tristement célèbre exchange de bitcoin Mont Gox qui a fait faillite en 2014. Il a noté que l’affaire impliquant l’ancien exchange basé à Tokyo est entrée dans sa « sixième année ».

Selon M. Thomas, l’une des choses qui pourraient retarder le processus concerne le fait que l’Agence du revenu du Canada (ARC) ait déposé une demande de paiement d’impôts impayés. Toute bataille judiciaire entre les utilisateurs et l’administration fiscale pourrait voir la distribution des actifs récupérés retardée pendant le temps nécessaire à la résolution du litige.

Et comme l’a souligné le représentant des victimes de QuadrigaCX, le cabinet d’avocats Miller Thomson, dans une lettre écrite mardi, l’agence fiscale canadienne devra déposer sa réclamation avant qu’une partie de l’argent récupéré ne soit remise aux anciens utilisateurs de QuadrigaCX.

L’ARC va commencer à vérifier les livres comptables de l’exchange effondré et devrait déposer une réclamation pour les taxes impayées.

Un autre problème pourrait survenir si un utilisateur ou un groupe d’utilisateurs se présentait pour contester la distribution au motif que ce qui leur est donné est inférieur à ce que le fiduciaire dit qu’ils devraient recevoir. Comme dans le cas ci-dessus, une longue dispute pourrait entraîner des retards supplémentaires, a ajouté M. Thomas.

QuadrigaCX a déposé son bilan en janvier 2019, après que son fondateur et PDG Gerald Cotten, qui aurait eu la garde exclusive des clés privées de l’exchange, soit soudainement décédé alors qu’il était en Inde.

EY a pris la relève en tant que syndic plus tard en février. À l’époque, les utilisateurs auraient perdu des fonds – en crypto – s’élevant à environ 167 millions de dollars aux prix de BTC en vigueur à l’époque. Si la distribution prend en compte le prix de Bitcoin aujourd’hui, elle s’élèverait à environ 300 millions de dollars. EY a réussi à récupérer environ 30 millions de dollars d’actifs, principalement auprès d’entreprises tierces qui ont fait affaire avec QuadrigaCX.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.