L'actualité des coins

22 pays européens ont signé un partenariat sur la BlockChain

Amélie Amélie | il y a 11 mois
1.87KVUES

Le 10 avril est une date importante pour la technologie BlockChain puisque 22 pays européens ont signé un partenariat durant le Digital Day. En effet, il s’agit de mutualiser les compétences de ces pays dans le but de mettre en place un cadre réglementaire supranational.

Une demande européenne

Depuis plusieurs mois, les gouvernements des pays européens sont nombreux à réclamer un cadre réglementaire pour les crypto-monnaies. Or, l’Union européenne a répondu à cette attente en lançant un partenariat international. Le but d’un tel partenariat est d’inclure le plus de pays possible afin de mettre en œuvre une législation adaptée au plus grand nombre.

Logo Digital Day / C’est durant cette convention européenne que le partenariat s’est concrétisé.

Pour l’instant, ce sont donc 22 pays qui ont accepté de participer à l’aventure. Les pays dorénavant membres de ce partenariat sont donc l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, l’Irlande, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la Tchéquie, le Royaume-Uni, la Slovaquie, la Slovénie et la Suède.

Une avancée essentielle

Une annonce officielle a été éditée suite à la concrétisation de ce partenariat, et nous pouvons notamment lire la chose suivante : « Une coopération étroite entre les États membres aidera à éviter les démarches divergentes, et pourra garantir l’interopérabilité ainsi qu’un déploiement plus large des services BlockChain. Ce partenariat contribuera à la création d’un environnement favorable, en conformité totale avec les lois de l’UE et avec des modèles de gouvernance clairs, ce qui aidera aux services BlockChain à prospérer à travers l’Europe.  »

Pixabay MaxFonz / Ce partenariat devrait permettre d’intégrer stratégiquement la technologie BlockChain.

La porte-parole des partenaires, Mariya Gabriel, commissaire chargée du numérique, est très enthousiaste. Elle a notamment expliqué que, dans un avenir proche, les services publics intégreraient la technologie BlockChain, cette dernière étant une très belle opportunité pour les États de repenser les systèmes d’information. Elle a également rappelé que cette technologie pouvait aider à créer de nouvelles offres commerciales : « Le partenariat lancé aujourd’hui permet aux États membres de collaborer avec la Commission européenne afin de transformer le potentiel énorme de la technologie BlockChain en de meilleurs services pour les citoyens. »

Il s’agit donc d’une avancée extrêmement importante, ce partenariat marquant le début d’une nouvelle ère. Ces 22 pays vont maintenant avancer main dans la main pour intégrer la technologie BlockChain de manière efficace, tout en protégeant les citoyens et en offrant un cadre réglementaire aux crypto-monnaies.

Source :

Digital day

Avertissement sur les risques : L’investissement dans les devises numériques, actions et autres titres, matières premières, devises et autres produits d’investissement dérivés  (p. ex. les contrats de différence (« CFD ») est spéculatif et extrêmement risqué. Chaque investissement est unique et comporte des risques particuliers.

Les CFD et autres dérivés sont des instruments complexes et leur négociation est extrêmement risquée, la perte d’argent rapide est possible en raison de l’effet de levier. Vous devez être certain de bien comprendre comment l’investissement fonctionne et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

Les Crypto-devises peuvent largement fluctuer et, par conséquent, elles ne conviennent pas à tous les investisseurs. La négociation des crypto-devises n’est pas supervisée par un cadre réglementaire de l’UE. La performance passée n’est pas une garantie des résultats futurs. Tout historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Votre capital est en danger.

Lorsque vous négociez des actions vous mettez votre capital en danger.

La performance passée ne saurait garantir les résultats futurs. L’historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Les prix peuvent augmenter mais aussi baisser, ils peuvent également fluctuer considérablement, vous pouvez être exposé à des fluctuations de taux de change et vous pouvez perdre tout l’argent investi et même plus. Investir ne convient pas à tout le monde. Assurez-vous que vous avez bien compris les risques et les formalités juridiques. Si vous n’êtes pas sûr, demandez des conseils financiers, juridiques, fiscaux et/ou comptable. Ce site web ne fournit pas de conseil d’investissement, financier, juridique, fiscal ou comptable. Certains liens sont des liens affiliés. Pour plus d’informations, veuillez lire notre avertissement sur les risques et clause de non-responsabilité.