AccueilÀ quoi est due la dévaluation du bitcoin ?

À quoi est due la dévaluation du bitcoin ?

Avec l’évolution grandissante de la technologie actuelle, le bitcoin connait un franc succès et parvient même à devenir un moyen de paiement très prisé. Pourtant, à la mi-2017, cette monnaie cryptographique dévalue de plus en plus. À quoi est dû ce revirement ?

La décentralisation

Voilà ce qui constitue en premier lieu la dévaluation du bitcoin. Ne présentant aucune barrière territoriale, aucun contrôle n’est effectué, le coût d’échange est même très faible. Donc, aucune mainmise de la part de l’État, le bitcoin ne présente aucune frontière. Du moment que deux parties conviennent par exemple d’un achat et que la transaction doit se faire, elles sont libres de procéder à l’échange. C’est cette décentralisation de la monnaie qui a contraint les États ainsi que les Banques Centrales à dévaluer le bitcoin. Ainsi, ces entités ne veulent pas de monnaie non contrôlée ni d’échanges incognito entre tiers. C’est pourquoi, certains Etats élaborent des plans permettant de bloquer le développement du bitcoin.

L’inquiétude de supplanter la monnaie fiduciaire

On peut comprendre l’inquiétude des États ainsi que des Banques quand on pense que la monnaie fiduciaire pourrait disparaitre au bénéfice de la monnaie virtuelle. On est d’accord que la souveraineté d’un État passe avant tout par le contrôle de sa monnaie. Or, une monnaie telle que le bitcoin pourrait totalement menacer l’autorité d’un État. C’est la même chose pour les Banques, en effet, leur statut en prendrait un coup.
Ainsi, les dirigeants de banques n’hésitent pas à dénigrer les crypto-monnaies comme le bitcoin, l’ethereum ou bien le litecoin. On peut effectivement comparer le bitcoin au streaming qui a remplacé peu à peu les disques. C’est cela que beaucoup d’entités redoutent.

Tags:
Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.