L'actualité du trading de crypto-monnaies

Abu Dhabi réglemente les ICO et met en garde les investisseurs contre les risques liés aux crypto-monnaies

Tiana Tiana | il y a 2 ans
621VUES

Les régulateurs d’Abu Dhabi commencent à réglementer les ICO. Ils mettent également en garde les investisseurs concernant les risques liés à ce type de financement. Les ICO sont un moyen pour les start-ups de lever des fonds en émettant une nouvelle crypto-monnaie. Le principe est le même que le crowdfunding, mais avec des devises virtuelles.

Cette année, plusieurs start-ups ont collecté près de 2,4 milliards de dollars par le biais des ICO, révèle le site Coindschedule.com. Hier, l’Autorité de régulation des services financiers d’Abu Dhabi a proposé des directives concernant les ICO et les crypto-monnaies.

L’ICO est considéré comme un titre

Selon la FSRA, l’ICO a les caractéristiques d’un titre. Une entreprise peut donc émettre de nouveaux titres aux investisseurs. Christopher Kiew-Smith, responsable de la stratégie Fintech à la FSRA a déclaré que le marché de l’ICO est très diversifié. Il a ajouté que les informations ne sont pas précises et qu’il n’y a pas d’états financiers. Ceux-ci présentent donc un risque extrêmement élevé.

Ce cadre réglementaire mentionne en outre que toutes les entreprises souhaitant utiliser ce type de financement doivent s’adresser à la FSRA. Elles doivent également réaliser un appel d’offres.

Les crypto-monnaies sont des marchandises

L’autorité de régulation des services financiers d’Abu Dhabi a aussi indiqué que les devises virtuelles sont encore illégales. Toutefois, elle les considère comme des produits de base. Par conséquent, elles ne sont pas réglementées.

L’organisme de régulation souhaite trouver le juste équilibre dans un secteur qui ne cesse de se développer. Un pays voisin de Dubaï a récemment averti les investisseurs concernant les ICO et a confirmé qu’il ne les réglementera pas. La Chine a complètement interdit les ICO. Au Japon, le marché du Bitcoin est entièrement légal, bien qu’il n’ait pas encore statué sur les ICO. L’autorité d’Abu Dhabi s’est déjà rapprochée de l’organisme japonais en charge de réglementation du Bitcoin pour avoir des conseils.

Source :

CNBC

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.