L'actualité des coins

Après PayPal, qui va quitter le projet Libra ?

Avatar Carolane de Palmas | il y a 2 mois
1.2KVUES

Alors que le Chef des politiques et des communications de Libra, Dante Disparte, déclarait qu’il fallait « de l’audace et une certaine force morale pour entreprendre un projet aussi ambitieux que Libra, car c’était l’occasion pour notre génération de faire les choses bien et d’améliorer l’inclusion financière », le projet subit un nouveau revers avec le départ de PayPal. 

L’entreprise californienne mondiale de services de paiements a en effet déclaré ne plus vouloir faire partie des partenaires du projet de monnaie digitale de Facebook. « PayPal a pris la décision de renoncer à participer davantage à la Libra Association pour le moment. Le but est de continuer à mettre l’accent et d’avancer sur la mission et les priorités commerciales existantes » expliquait le géant des paiements en ligne. 

Pour rappel, « l’association Libra veille à l’évolution du réseau et de la réserve, ainsi qu’à leur développement à grande échelle. Elle mène également un programme de subventions à impact social pour soutenir l’inclusion financière dans le monde entier. […] Elle s’associe aux décideurs pour faire avancer la mission de la Libra » explique Libra.

Banana Oil / Shutterstock.com

Le projet de Facebook fait face à une hostilité croissante

De nombreux gouvernements et régulateurs mondiaux se sont exprimés en publique pour faire part de leurs doutes et de leurs craintes vis-à-vis du projet Libra. 

Avec les nombreux scandales de sécurité des données des utilisateurs de Facebook, ils s’inquiètent du manque de sécurité, de confidentialité et de protection des données.

De plus, la création d’une nouvelle monnaie numérique utilisable sur les réseaux sociaux du groupe Facebook pourrait entrainer une perturbation du système financier mondiale.

Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a récemment déclaré que Libra portait atteinte à la « souveraineté des États ». Aucune  entreprise privée ne devrait pouvoir « créer une monnaie souveraine qui pourrait rentrer en concurrence avec les devises des États ».

Facebook assure que sa crypto-monnaie Libra sera décentralisée, et répond aux critiques

Quelle entreprise pourrait se retirer officiellement du projet Libra après PayPal ?

Alors que PayPal est la première société partenaire de l’Association Libra à se retirer officiellement du projet Libra, de nombreux analystes se demandent quels autres membres pourraient suivre PayPal. 

Après tout, « chaque organisation qui a commencé ce cheminement devra faire sa propre évaluation des risques et des avantages existants à être engagé à réaliser les changements promis par le projet Libra » expliquait la Libra Association.

Récemment, nous apprenions que certains membres comme Visa, MasterCard et Stripe commençaient à reconsidérer leurs rôles dans la gestion de la future monnaie numérique. Ainsi, ils pourraient devenir les prochaines entreprises à se retirer du projet pour préserver leur réputation et éviter que les régulateurs ne s’intéressent de trop près à leur business.

Avec ces nouvelles difficultés, Facebook va devoir redoubler d’efforts pour faire face aux nombreuses critiques des régulateurs et mener à bien son projet. Pensez-vous que le géant des médias sociaux va savoir comment convaincre les membres fondateurs de ne pas se retirer du projet et de le soutenir publiquement ?

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.