L'actualité des coins L'actualité du bitcoin (BTC)

Les Australiens sont victimes d’une escroquerie minière de crypto-monnaies basée sur les SMS

Tiana Tiana | il y a 1 année
460VUES

Les Australiens sont aujourd’hui confrontés à une nouvelle escroquerie basée sur le minage du Bitcoin. Les arnaqueurs envoient des SMS aux utilisateurs, les indiquant qu’ils peuvent obtenir des Bitcoins gratuits fictifs. Nick Savvides, directeur de la technologie chez Symantec, a donné son avis sur cette arnaque sur le média australien Nine. Il a ainsi décrit « un spam classique, difficile à vendre ».

Savvides a déclaré que les deux liens contenus dans les messages redirigent les visiteurs vers un site qui vous demande de vous inscrire à leur service. L’objectif des arnaqueurs est d’inciter les utilisateurs à extraire des Bitcoins à leur place. Dans ce processus d’inscription, les informations personnelles seront transmises. Les arnaqueurs peuvent ainsi les utiliser pour mener d’autres escroqueries.

Les SMS, un excellent moyen pour les arnaqueurs de développer leur activité frauduleuse

Savvides affirme que de nombreux utilisateurs sont moins prudents lorsqu’ils ouvrent des liens par SMS que lorsqu’ils naviguent sur Internet. Cette situation a contribué au développement des escroqueries basées sur les SMS.

Fabián Alexis, Wikimedia Commons

Lorsqu’on ouvre un message sur notre smartphone, on ne s’attend pas à découvrir des logiciels malveillants ou des arnaques, a-t-il expliqué. Les gens sont conditionnés à se méfier des courriels.

La mise en place d’un système de sécurité pour protéger son appareil mobile

Selon M. Savvides, de nombreux Australiens oublient très souvent d’appliquer des mesures de sécurité concernant leurs appareils mobiles. Très peu d’utilisateurs téléchargent des solutions de filtrage ou de protections pour préserver leurs appareils mobiles. D’après Savvides, cette situation pourrait s’aggraver d’ici les deux prochaines années, parce qu’on a trop confiance en la performance de nos appareils.

Par ailleurs, les données personnelles de plus de 46 millions d’abonnés Malaisiens ont été mises en ligne en échange d’un seul Bitcoin. L’Australie n’est donc pas le seul pays à subir une telle escroquerie.

Source :

NewsBitcoin