L'actualité des coins

La banque centrale de Malaisie est encore indécise concernant le cadre réglementaire des devises numériques

Audy Audy | il y a 1 année
288VUES

La banque centrale de Malaisie, ou Bank Negara Malaysia, n’a pas encore pris de décision définitive sur la façon de réglementer efficacement l’utilisation des devises numériques dans le pays. Selon certaines sources, l’une des options envisagées par la banque centrale est l’interdiction possible des crypto-monnaies. La réglementation du marché des crypto-monnaies en Malaisie semble plus difficile que prévu. D’ailleurs, c’est la même chose partout à travers le monde. En effet, il existe encore très peu de pays qui ont introduit des lignes directrices claires et opérationnelles sur l’utilisation des crypto-monnaies.

Quelles sont les options de la banque centrale ?

La mise en œuvre d’une interdiction complète des monnaies virtuelles est à écarter puisque le gouvernement ne peut ni interdire ni prohiber ce qu’il ne peut pas contrôler. Cependant, la banque centrale pourrait se tourner vers l’interdiction de l’utilisation des crypto-monnaies par les banques privées. Il y a aussi la fermeture des comptes bancaires qui utilisent les crypto-monnaies comme devises, et qui utilisent des devises en provenance de marché en peer-to-peer ou de marché décentralisé.

La Malaisie tend vers l’adoption d’un modèle déjà existant

Malgré l’indécision de la Bank Negara Malaysia, on s’attend à ce que la question de la réglementation des crypto-monnaies se clarifie d’ici la fin de l’année. Il sera très intéressant de voir si la banque centrale autorisera officiellement l’utilisation des crypto-monnaies ou réprimera l’introduction d’innovations liées à la technologie Blockchain. Dans ce cas précis, il est tout à fait possible que la Malaisie suive l’exemple de la Chine. En effet, au lieu d’interdire complètement les crypto-monnaies, le gouvernement chinois a décidé de mettre fin aux ICO et de suspendre temporairement les transactions « CNY-to-cryptocyrrency ». Il existe aussi d’autres modèles à travers le monde sur lequel la Malaisie pourrait prendre exemple.