L'actualité des coins

La Banque centrale européenne discutera du Bitcoin et de la technologie Blockchain avec les jeunes

Audy Audy | il y a 9 mois
928VUES

Les crypto-monnaies et la technologie Blockchain constitueront l’une des trois questions majeures auxquelles le président de la Banque centrale européenne (BCE) donnera son avis via une série de vidéos qui sera publiée à partir du 12 février prochain.

Mario Draghi/Crédits photo : Pixabay

La BCE veut répondre aux interrogations des jeunes

Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne, répondra à des questions posées par des jeunes. Il s’agira notamment, pour lui, de donner son avis concernant la viabilité du Bitcoin par rapport aux monnaies traditionnelles. Il développera également le point de vue de la BCE sur la technologie Blockchain dans son ensemble. Toutes les questions devront être soumises avant demain 23  janvier. Les Européens âgés de 16 à 35 ans sont également invités à poser des questions autour de trois sujets principaux, à savoir la possibilité d’une nouvelle crise économique mondiale, les crypto-monnaies et la technologie Blockchain, et enfin la reprise économique en Europe et le chômage des jeunes. Il est important de rappeler que cette session de questions-réponses entre dans le cadre du troisième dialogue Jeunesse de la BCE. Cette initiative prouve une fois de plus la volonté de la BCE de recueillir l’avis de tous pour arriver à un consensus concernant les crypto-monnaies.

Bitcoin/Source : Pixabay

Les banques centrales en Europe sont partagées concernant les crypto-monnaies

En prélude de cette session, la BCE a lancé un sondage d’opinion sur Twitter pour savoir si le Bitcoin pouvait offrir une alternative viable aux devises traditionnelles. Le sondage la Banque centrale européenne a reçu plus 15 500 réponses en 24 heures environ. Alors que le rôle des banques centrales dans l’univers des crypto-monnaies a toujours fait l’objet de débats, l’opinion selon laquelle elles existent pour aider à assurer la stabilité des économies reste valable. La volatilité de Bitcoin lui a valu la critique selon laquelle elle serait un excellent moyen pour différents types de fraude. C’est notamment l’avis de Lloyd Blankfein, le chef de la direction de la banque d’investissement américaine Goldman Sachs. Le ministre luxembourgeois des Finances, Pierre Gramegna, a également suggéré que l’Union européenne pourrait bientôt introduire de nouvelles réglementations sur les crypto-monnaies.