L'actualité du bitcoin (BTC) L'actualité du trading de crypto-monnaies

La banque centrale indienne ferme la porte au Bitcoin et aux autres crypto-monnaies

Tiana Tiana | il y a 2 ans
813VUES

Récemment, on a déjà évoqué la position de l’Inde concernant les devises numériques. D’ailleurs, dans le monde de la finance, les crypto-monnaies peut être l’un des sujets les plus intrigants. Toutefois, cela n’a pas réussi à impressionner la banque centrale indienne. Le directeur de la banque centrale a en effet déclaré que les devises numériques ne seront pas autorisées dans le pays.

Il a expliqué que l’Inde ne va pas utiliser les crypto-monnaies telles que le Bitcoin, comme moyen de paiement. Les commentaires de Ganesh Kumar sont susceptibles de mettre fin aux rumeurs concernant la légitimité des crypto-monnaies en Inde.

Voici une vidéo détaillant ces faits :

L’Inde souhaite exploiter le potentiel de la technologie Blockchain

Malgré leur position concernant les crypto-monnaies, Kumar a indiqué le potentiel important de la technologie Blockchain. D’ailleurs, il a indiqué que les banques indiennes comptent sur cette solution pour permettre les transactions à l’étranger, les envois des fonds internationaux et d’autres opérations financières.

Depuis quelques mois, on entend parler de la réduction de l’utilisation des crypto-monnaies par le gouvernement, même si une annonce officielle visant à interdire leur utilisation est toujours attendue. La banque centrale indienne avait auparavant fait part de leur intention de créer une crypto-monnaie nationale. Elle avait indiqué que le gouvernement n’avait pas confiance dans les devises virtuelles existantes.

Un marché encore très petit

Le marché des crypto-monnaies en Inde est très petit. D’ailleurs, le Bitcoin n’est accepté que dans quelques restaurants. Certains échanges de devises numériques permettent aux utilisateurs de réaliser des paiements pour l’achat de leurs tickets de cinéma ou de livres. Cette solution est utilisée comme une option d’investissement.

Cette décision ne fait pas plaisir aux entreprises ou aux particuliers échangeant ces devises virtuelles. Sandeep Goenka, cofondateur de Zebpay, une société d’échanges de Bitcoins, a déclaré qu’ils allaient faire tout leur possible pour éduquer le gouvernement sur les crypto-monnaies.

Source :

Quartz

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.