L'actualité des coins

La banque centrale indienne n’a pas interdit les crypto-monnaies

Amélie Amélie | il y a 7 mois
606VUES

La banque centrale indienne est très inquiète quant au pouvoir des crypto-monnaies et à leur utilisation par les habitants. Pourtant, il faut savoir que l’autorité financière n’a pas le pouvoir actuellement d’interdire les crypto-actifs sur le territoire.

Une prise de décision compliquée

Depuis plusieurs jours, des sites britanniques annoncent que la banque centrale indienne va interdire d’ici quelques jours l’utilisation des crypto-monnaies afin de pouvoir proposer sa propre monnaie numérique nationale. Mais il semble que cette information ne soit pas tout à fait vraie. En effet, la banque centrale de l’Inde craint la concurrence des autres devises numériques et aimerait donc tout simplement les éliminer. Mais, en réalité, c’est loin d’être aussi simple.

Pixabay – Stux / La banque centrale indienne souhaite détourner l’attention des investisseurs indiens pour qu’ils se concentrent sur la future monnaie numérique nationale.

Un communiqué a été diffusé le 5 avril dernier par la RBI, c’est-à-dire la banque de réserve de l’Inde, indiquant notamment : « Les entités régulées par la RBI ne doivent ni traiter ni fournir de services, à des particuliers ou à des entreprises, s’appuyant sur les crypto-monnaies, ou permettant d’effectuer des paiements avec ces actifs. Les entités réglementées qui fournissent déjà de tels services doivent mettre fin à cette collaboration dans un délai déterminé. »

Une situation compliquée

Ce communiqué a provoqué un vent de panique sur les plateformes d’échanges, les habitants de l’Inde ayant décidé de vendre une partie de leurs Bitcoins. C’était d’ailleurs sans aucun doute le but ! Mais la banque centrale n’a pas le pouvoir d’interdire les crypto-monnaies. Seule une loi promulguée par le gouvernement ou par les autorités judiciaires aurait ce pouvoir. Et ce n’est pas du tout d’actualité !

Pixabay – Geralt / Le communiqué de la banque centrale indienne a inquiété les investisseurs.

La banque centrale indienne souhaite donc seulement faire peur aux investisseurs pour qu’ils se détournent des monnaies numériques et s’intéressent à la monnaie virtuelle nationale qui devrait prochainement être créée. Car la RBI n’est qu’un organe de réglementation bancaire, et non un organe de pouvoir qui a la possibilité d’éditer des lois.

La situation est donc très compliquée en Inde, les investisseurs étant assez logiquement perdus au milieu de ce cafouillage. Mais, pour l’instant, il faut savoir qu’aucune banque indienne n’a mis un terme à ses partenariats avec des plateformes d’échange. Donc, à ce jour, nous pouvons affirmer que NON, les crypto-monnaies ne sont pas interdites en Inde.

Source :

Bitsonline

Avertissement sur les risques : L’investissement dans les devises numériques, actions et autres titres, matières premières, devises et autres produits d’investissement dérivés  (p. ex. les contrats de différence (« CFD ») est spéculatif et extrêmement risqué. Chaque investissement est unique et comporte des risques particuliers.

Les CFD et autres dérivés sont des instruments complexes et leur négociation est extrêmement risquée, la perte d’argent rapide est possible en raison de l’effet de levier. Vous devez être certain de bien comprendre comment l’investissement fonctionne et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

Les Crypto-devises peuvent largement fluctuer et, par conséquent, elles ne conviennent pas à tous les investisseurs. La négociation des crypto-devises n’est pas supervisée par un cadre réglementaire de l’UE. La performance passée n’est pas une garantie des résultats futurs. Tout historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Votre capital est en danger.

Lorsque vous négociez des actions vous mettez votre capital en danger.

La performance passée ne saurait garantir les résultats futurs. L’historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Les prix peuvent augmenter mais aussi baisser, ils peuvent également fluctuer considérablement, vous pouvez être exposé à des fluctuations de taux de change et vous pouvez perdre tout l’argent investi et même plus. Investir ne convient pas à tout le monde. Assurez-vous que vous avez bien compris les risques et les formalités juridiques. Si vous n’êtes pas sûr, demandez des conseils financiers, juridiques, fiscaux et/ou comptable. Ce site web ne fournit pas de conseil d’investissement, financier, juridique, fiscal ou comptable. Certains liens sont des liens affiliés. Pour plus d’informations, veuillez lire notre avertissement sur les risques et clause de non-responsabilité.