L'actualité des coins

Succès pour l’émission « Bond-i » de la Banque Mondiale. Quel impact pour Ethereum ?

Victoriabriano | il y a 3 mois
1.64KVUES

La Banque mondiale a levé avec succès près de 80 millions de dollars américains via la technologie blockchain cette semaine. L’émission des bond-i coordonnée par la Commonwealth Bank of Australia a rencontré un franc succès et démontre l’intérêt de la blockchain dans notre quotidien de demain. Une belle opération pour Ethereum car c’est une blockchain privée de la plateforme qui est utilisée.

Bond-i, la première obligation blockchain

La nouvelle est tombée ce jeudi 23 août, la Banque mondiale a annoncé avoir réussi sa première émission d’obligations via la technologie distributed ledger (registre distribué en français). Plus qu’une réussite, c’est un plébiscite de la technologie blockchain car l’organisme qui finance les pays en voie de développement est parvenu à lever plus du double du montant initialement prévu (110 millions AUD au lieu de 50).

L’émission des bond-i pour Blockain Operated New Debt Instruments (certains y voient une référence à la fameuse Bondi beach en Australie) marque une étape significative dans l’adoption de la technologie blockchain. Les grands médias traditionnels n’ont d’ailleurs pas manqué de relayer l’information.

Belle opération pour Ethereum

L’émission des bond-i a été coordonnée par la Commonwealth Bank of Australia et réalisée via une blockchain privée du réseau Ethereum. C’est Microsoft qui a été chargé de vérifier l’infrastructure.

Il s’agit sans nul doute d’une belle opération marketing pour le réseau qui démontre ainsi sa fiabilité et rappelle à ses concurrents, notamment la plateforme NEO, qu’il reste le leader pour ce genre de produits. Vous pouvez acheter de l’Ether (ETH) ou du NEO sur diverses plateformes de trading notamment eToro.

Néanmoins, la Banque mondiale a d’ores et déjà précisé que cette collaboration n’avait rien d’un mariage. Elle n’exclue donc pas des infidélités à Ethereum pour de futures opérations.

Nouvelles perspectives pour Ethereum et l’Ether (ETH) ?

L’émission obligataire de la banque mondiale est la première émission publique d’une telle envergure réalisée sur Ethereum. Ceci dit, d’autres expériences ont déjà été tentées avec succès notamment en Russie il y a quelques mois par l’intermédiaire de Sberbank.

Les bond-i ont une maturité de deux ans et l’intégralité du processus sera entièrement gérée par la blockchain. Si certains en doutaient encore, la coopération d’Ethereum avec un organisme aussi prestigieux que la Banque mondiale démontre la fiabilité du projet Ethereum et ne manquera pas d’augmenter l’intérêt envers les applications décentralisées (les dApps) et la technologie blockchain. Le cours de l’Ether devrait s’en ressentir. En outre, de nombreux organes publics analysent actuellement la possibilité d’émettre des obligations via la blockchain. Il s’agit donc d’un marché très prometteur.

Ethereum bénéficie actuellement d’une fenêtre de visibilité unique pour se positionner sur ce marché et nous espérons que l’entreprise aura l’intelligence d’en tirer le meilleur parti pour l’avenir.

Avertissement sur les risques : L’investissement dans les devises numériques, actions et autres titres, matières premières, devises et autres produits d’investissement dérivés  (p. ex. les contrats de différence (« CFD ») est spéculatif et extrêmement risqué. Chaque investissement est unique et comporte des risques particuliers.

Les CFD et autres dérivés sont des instruments complexes et leur négociation est extrêmement risquée, la perte d’argent rapide est possible en raison de l’effet de levier. Vous devez être certain de bien comprendre comment l’investissement fonctionne et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

Les Crypto-devises peuvent largement fluctuer et, par conséquent, elles ne conviennent pas à tous les investisseurs. La négociation des crypto-devises n’est pas supervisée par un cadre réglementaire de l’UE. La performance passée n’est pas une garantie des résultats futurs. Tout historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Votre capital est en danger.

Lorsque vous négociez des actions vous mettez votre capital en danger.

La performance passée ne saurait garantir les résultats futurs. L’historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Les prix peuvent augmenter mais aussi baisser, ils peuvent également fluctuer considérablement, vous pouvez être exposé à des fluctuations de taux de change et vous pouvez perdre tout l’argent investi et même plus. Investir ne convient pas à tout le monde. Assurez-vous que vous avez bien compris les risques et les formalités juridiques. Si vous n’êtes pas sûr, demandez des conseils financiers, juridiques, fiscaux et/ou comptable. Ce site web ne fournit pas de conseil d’investissement, financier, juridique, fiscal ou comptable. Certains liens sont des liens affiliés. Pour plus d’informations, veuillez lire notre avertissement sur les risques et clause de non-responsabilité.