AccueilLes banques centrales envisagent de réglementer les crypto-monnaies

Les banques centrales envisagent de réglementer les crypto-monnaies

novembre 22, 2017 By Tiana R.

Ewald Nowotny, l’actuel gouverneur de la banque centrale autrichienne et membre du conseil d’administration de la banque centrale européenne, a récemment déclaré que les banques centrales et les législateurs envisageaient de réglementer les crypto-monnaies. Il a ainsi indiqué qu’ils se demandent si les législateurs ou ces institutions doivent intervenir, comme cela s’est produit en Chine qui les ont interdits parce qu’ils les considèrent comme une fraude.

Les commentaires du membre du conseil de la BCE ont fait référence à l’interdiction par la Chine des ICO et des échanges de devises numériques dans le pays. Une situation qui a contraint de nombreuses entreprises à se tourner vers d’autres pays.

La position de la BCE est différente

La décision de la Chine visait à limiter les risques financiers entourant le marché des crypto-monnaies et était en partie motivée par leur incroyable croissance cette année. Par ailleurs, le développement de ce secteur n’est pas un problème pour Nowotny, qui a minimisé le risque potentiel du Bitcoin et des autres devises virtuelles.

Voici les déclarations du président de la BCE concernant le Bitcoin :

Il a expliqué que le marché n’était pas si grand et qu’il ne pourrait pas créer une instabilité dans l’univers de la finance. Dans l’Union européenne, certains pays ont déjà adopté les crypto-monnaies. D’ailleurs, la Russie serait déjà en phase de mettre en place des réglementations visant à contrôler ce secteur.

Le prix du Bitcoin monte en flèche

Au cours des derniers mois, la valeur du Bitcoin s’est envolée, si bien qu’elle a récemment atteint un nouveau record de plus de 8 100 dollars. La capitalisation boursière de cette crypto-monnaies est aujourd’hui de 134 millions de dollars.

Nowotny a déclaré que les investisseurs ont besoin de comprendre le fonctionnement de cette technologie. Les utilisateurs peuvent subir des pertes et si cela se produit, ils doivent simplement l’accepter. Il en est de même pour tous les autres produits d’investissement, a-t-il expliqué.