AccueilBetaShares et VanEck déposent une demande pour un ETF australien

BetaShares et VanEck déposent une demande pour un ETF australien

Le gestionnaire australien d’ETF BetaShares et la société d’investissement internationale VanEck ont tous deux déposé des demandes d’ETF pour Bitcoin

Deux sociétés de gestion de fonds, VanEck et BetaShares, ont déposé séparément des demandes de création d’un fonds négocié en bourse auprès de l’Australian Securities Exchange. La réputation de l’organisme de réglementation des sociétés a changé après avoir accepté les demandes officielles. En mars, il y a eu des spéculations selon lesquelles l’Australian Securities Exchange était opposé aux produits ETF.

La société d’investissement dont le siège est à New York a déjà inscrit des billets négociables en bourse adossés aux deux principales crypto-monnaies sur une plateforme de trading de la Deutsche Börse (Allemagne). L’approbation de sa demande d’ETF Bitcoin aux États-Unis a récemment été reportée à juin par la Securities and Exchange Commission.

En début de semaine, le chef de l’antenne Asie-Pacifique de VanEck, Arian Neiron, a déclaré : « Le mouvement des crypto-actifs devenant de plus en plus répandu, nous sommes heureux d’annoncer que nous étudions la possibilité de créer un ETF Bitcoin sur ASX. »

Il a également ajouté que l’exploration de l’opportunité d’un ETF adossé à la crypto-monnaie contribuerait grandement à démocratiser les crypto actifs. Le régulateur a révélé que de nombreux autres gestionnaires de fonds désireux de lancer des ETF avaient également déposé leurs demandes.

BetaShares a déposé une demande similaire à celle de VanEck, mais n’a pas divulgué les détails du produit. Il n’est pas encore clair si le fournisseur vise un produit Bitcoin ou cherche un produit plus large soutenu par des crypto-monnaies. Alex Vynokur, le directeur général de la société, a souligné que la demande du marché indique que le pays est prêt pour l’introduction de produits ETF.

« De notre point de vue, une structure réglementée d’un ETF est la structure la plus appropriée pour un nombre important d’investisseurs, plutôt [que] d’acheter du Bitcoin ou d’autres crypto-monnaies sur des plateformes d’échanges non réglementées », a-t-il noté.

L’Australian Securities Exchange, pour sa part, n’a pas divulgué ni fait de remarques concernant les demandes soumises. Elle a toutefois reconnu qu’elle suivait l’évolution de la situation dans le secteur. Ce développement intervient alors qu’un rapport de Business Insider Australia affirme que les family offices nationaux fortunés affluent vers les actifs digitaux.

Le rapport révèle que la société de blockchain DigitalX a joué un rôle déterminant pour aider les family offices à faire leur entrée dans le secteur des crypto-monnaies. Leigh Travers, directeur exécutif de la société, a noté que les investisseurs ont délaissé les actifs traditionnels, comme l’or, au profit du Bitcoin.

Tags:
Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.