AccueilBinance aide la police ukrainienne à démanteler un réseau de blanchiment d’argent

Binance aide la police ukrainienne à démanteler un réseau de blanchiment d’argent

La police ukrainienne a arrêté une opération criminelle de blanchiment de crypto avec l’aide de la société de surveillance des données internes de Binance

Au début de l’année, l’équipe de sécurité interne des données de Binance a aidé l’Ukraine à démanteler une opération criminelle de blanchiment de crypto en cours. La saisie a eu lieu en juin de cette année, et les actions ont été rendues publiques en début de semaine.

L’opération criminelle a permis de blanchir au moins 42 millions de dollars en tokens provenant de différentes sources. Bien que le groupe de pirates informatiques ukrainiens n’ait pas de nom officiel, il a distribué des demandes de rançon, et a également aidé des hackers à blanchir des cryptos obtenus par des moyens illicites.

Selon un communiqué de presse de Binance, la division « Sentry » de Binance et les laboratoires de TRM ont aidé la police à isoler les transactions et à retrouver les trois personnes qui constituaient l’opération illégale.

Le crypto hacking est une activité lucrative

Un piratage de Twitter au début de l’année a réussi à escroquer des investisseurs de plus de 100 000 dollars, cependant, pendant le piratage, Coinbase a mis sur liste noire l’adresse BTC utilisée par les scammers.

Selon Coinbase, il a bloqué plus de 1 000 transactions BTC, ce qui aurait représenté plus de 280 000 dollars en BTC pour les scammers. Alors que 14 clients ont pu envoyer de l’argent à cette adresse, une action rapide de la part de l’exchange a permis d’empêcher l’envoi de la grande majorité des fonds.

Une justice rapide pour les scammers

Alors que le crypto était autrefois le Far West, il devient de plus en plus difficile de lancer avec succès des arnaques dans la cryptosphère. Le piratage de Twitter a réussi à ses débuts, mais trois personnes soupçonnées d’être responsables de l’attaque ont rapidement été mises en détention.

Le FBI, les services secrets américains, le fisc et la police de Floride ont arrêté Graham Clark, 17 ans, de Tampa, en Floride, le 31 juillet, les autorités soupçonnant que Clark était le chef de ce groupe. L’arrestation a eu lieu environ deux semaines après le piratage, ce qui n’a pas laissé beaucoup de temps au trio pour se débarrasser des fonds volés.

Tous les trois risquent des amendes et des peines de prison, Clark étant accusé comme un adulte, et faisant face à au moins 30 chefs d’accusation de crime – en plus d’une enquête plus approfondie par les autorités fédérales et d’État.

À mesure que les marchés du crypto se développent, le rapport risque/récompense pour le scamming, le blanchiment de tokens et autres opérations de black hat deviendra probablement moins intéressant. Les autorités répressives travaillent avec les plus grands exchanges du monde et obtiennent de réels résultats pour traduire les criminels en justice.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.