L'actualité du trading de crypto-monnaies

Binance ouvre son comptoir Over The Counter

Caroline Dooms | il y a 3 semaines
374VUES

Ça bouge en ce mois de janvier chez la plateforme chinoise Binance. Dans la foulée de l’ouverture de Binance Jersey, l’intermédiaire lance également son comptoir Over The Counter (OTC) et espère ainsi rester compétitif.

Comptoir de gré à gré chez Binance

La plateforme d’échange de cryptomonnaies Binance (voir notre avis sur Binance) annonçait sur Twitter ce 22 janvier l’ouverture de Binance OTC. Les comptoirs OTC sont généralement destinés à des investisseurs institutionnels ou à des particuliers investissant des sommes conséquentes. Dans le cas de Binance, les limites à l’entrée sont relativement raisonnables. En effet, selon le communiqué de la plateforme, il suffit d’avoir un compte vérifié (niveau 2) et de réaliser un trade d’une valeur supérieure à 20 Bitcoins (BTC) pour pouvoir bénéficier de ces services. Le cours du Bitcoin se situant actuellement aux alentours de 3.500 dollars, on parle donc d’un achat de cryptomonnaies (ou d’une vente) pour un montant minimum équivalent à 70.000 dollars. Cela varie évidemment en fonction du marché.

Chez Binance, le comptoir OTC permet donc d’acheter ou vendre plus de 80 devises digitales dont bien entendu les plus populaires telles que le Bitcoin, l’Ethereum (ETH), le Ripple (XRP), le Stellar (XLM), l’EOS (EOS), le Tether (USDT), le Dash (DASH) et bien d’autres encore. Attention cependant, il n’est pas possible de réaliser des trades de monnaie fiat à crypto-monnaie.

Avantages d’utiliser un desk Over The Counter

Les comptoirs de gré à gré offrent divers avantages. D’une part les prix proposés sont souvent plus intéressants car les spreads sont négociés au cas par cas. Cela crée une réelle différence pour des volumes conséquents. D’autre part, les échanges s’effectuent en dehors du marché et restent donc confidentiels. L’influence d’achats et de ventes massifs est donc en partie gardée sous contrôle. Enfin, il est possible d’acheter ou vendre directement de grandes quantités alors que, dans le cas de trades via le marché, certaines limites s’appliquent.

Finalement, l’usage d’un comptoir OTC offre les privilèges d’un service V.I.P. pour les investisseurs les plus importants. Néanmoins, beaucoup restreignent l’usage de ce service aux investisseurs institutionnels uniquement. C’est le cas de Coinbase (voir notre avis sur Coinbase) par exemple via Coinbase Prime. En revanche, dans le cas de Binance, Binance OTC est potentiellement accessible à tous, pour autant que l’investissement minimum soit atteint.

binance coin and graph
Nadezda Murmakova/Shutterstock,com

Binance face à la concurrence

Même si la plateforme chinoise reste leader en termes de volume (encore que, Binance est au coude à coude avec OKEx), la compétition est intensive dans le secteur. Les plateformes les plus populaires comme eToro, Bitfinex ou encore Coinbase possèdent déjà un comptoir de gré à gré afin de séduire une catégorie d’investisseurs professionnels. L’intermédiaire Binance fait donc un choix stratégique en proposant également ce service afin de rester compétitif.

Rappelons que le lancement de ce comptoir OTC s’accompagne du lancement de la plateforme Binance Jersey qui permet le trading de devises digitales directement de fiat à crypto. Actuellement, les paires proposées sont BTC/EUR, BTC/GBP, ETH/EUR, ETH/GBP mais l’offre est probablement amenée à s’accroître.

La cryptosphère prête pour les investisseurs institutionnels ?

Les ouvertures de comptoirs OTC se multiplient et ce n’est pas à proprement parler une surprise. Les investisseurs institutionnels encore timides en 2018 devraient changer la donne en 2019. Les plateformes ont bien compris l’importance de cette nouvelle frange d’acheteurs qui a la capacité financière pour faire bouger les marchés. Néanmoins, les intermédiaires spécialisés en crypto-monnaies comme Binance pourraient bien se faire brûler la politesse par des comptoirs de grandes banques ou d’acteurs traditionnels. Le gestionnaire d’actifs Fidelity devrait se lancer sur le marché des cryptomonnaies dès 2019. Autre exemple avec Goldman Sachs qui a déjà mis un orteil à l’eau en finançant Circle Trade en 2018. D’autres devraient suivre.

On le constate, la baisse du marché fin 2018 n’a pas pour autant engrangé une baisse d’intérêt. Les marchés traditionnels sont de plus en plus déprimants et il est donc naturel que les « gros » investisseurs se tournent vers des alternatives. Les cryptomonnaies sont un ajout intéressant pour diversifier un portefeuille et pourraient donc bien être considérées dans le futur comme une classe d’actifs incontournable.

Certes, les « petits » investisseurs n’ont pas accès aux comptoirs OTC et à leurs privilèges. Néanmoins, ils bénéficieront directement d’un afflux supplémentaire de liquidités sur le marché qui devrait logiquement engendrer une montée des cours des cryptomonnaies. Vous avez dit win-win ?

Featured image source: Nadezda Murmakova/Shutterstock.com

Avertissement sur les risques : L’investissement dans les devises numériques, actions et autres titres, matières premières, devises et autres produits d’investissement dérivés  (p. ex. les contrats de différence (« CFD ») est spéculatif et extrêmement risqué. Chaque investissement est unique et comporte des risques particuliers.

Les CFD et autres dérivés sont des instruments complexes et leur négociation est extrêmement risquée, la perte d’argent rapide est possible en raison de l’effet de levier. Vous devez être certain de bien comprendre comment l’investissement fonctionne et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

Les Crypto-devises peuvent largement fluctuer et, par conséquent, elles ne conviennent pas à tous les investisseurs. La négociation des crypto-devises n’est pas supervisée par un cadre réglementaire de l’UE. La performance passée n’est pas une garantie des résultats futurs. Tout historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Votre capital est en danger.

Lorsque vous négociez des actions vous mettez votre capital en danger.

La performance passée ne saurait garantir les résultats futurs. L’historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Les prix peuvent augmenter mais aussi baisser, ils peuvent également fluctuer considérablement, vous pouvez être exposé à des fluctuations de taux de change et vous pouvez perdre tout l’argent investi et même plus. Investir ne convient pas à tout le monde. Assurez-vous que vous avez bien compris les risques et les formalités juridiques. Si vous n’êtes pas sûr, demandez des conseils financiers, juridiques, fiscaux et/ou comptable. Ce site web ne fournit pas de conseil d’investissement, financier, juridique, fiscal ou comptable. Certains liens sont des liens affiliés. Pour plus d’informations, veuillez lire notre avertissement sur les risques et clause de non-responsabilité.