L'actualité des coins

BitAfric : les cryptomonnaies auront-elles le vent en poupe en Afrique ?

Tiana Tiana | il y a 2 ans
1.02KVUES

Bitcoin, Monero, Dash, Éther… autant de monnaies virtuelles qui sont en passe de secouer le monde de la finance mondiale. Mais est ce que ce phénomène réussira-t-il à régner en maitre dans le continent noir ?

Le BitAfric, une alternative au Franc CFA

Depuis des années, les Africains font de pieds et des mains pour transformer la gouvernance de la zone Franc. Certains experts financiers veulent désormais trouver d’autres alternatives à cette véritable problématique du Franc CFA. Aujourd’hui, les cryptomonnaies telles que le Bitcoin, l’Éther, le Monero, le Dash ou le Ripple sont considérées comme étant des portes de salut pour contourner le FCFA. D’après la dernière étude du bureau américain « Research and Markets », le secteur des monnaies virtuelles et du système Blockchain notera une croissance de 35,2 % d’ici 2022.

Quels sont les avantages présentés par la BitAfric ?

Étant une monnaie virtuelle, la BitAfric est totalement indépendante des banques centrales ainsi que des opérateurs financiers. De plus, les transferts de devises restent complètement anonymes. En effet, l’historique des transactions est garanti par la technologie Blockchain, un système de stockage et de passation de données de manière transparente, sécurisé, et cheminant sans organe central de contrôle.

En recourant au système BitAfric, vous aurez ainsi l’avantage d’éviter de payer les couts des transactions. Par ailleurs, les divers problèmes liés aux francs CFA seront levés. Cela se traduit par la souveraineté des pays du continent noir de la zone Franc, la libre circulation des devises, l’affranchissement de la convertibilité Franc CFA/euro, la collaboration de la France quant à l’administration de banques centrales présentes en Afrique…

La mise en circulation du BitAfric se concrétisera-t-elle un jour ou ne serait-ce qu’une simple utopie ? Dossier à suivre !

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.