AccueilBitcoin est un substitut de l’or – pas du dollar : Le président de la Fed

Bitcoin est un substitut de l’or – pas du dollar : Le président de la Fed

Le président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell, estime que le Bitcoin est plus proche de l’or que du dollar

Le président de la Fed américaine, Jerome Powell, a noté hier que le principal crypto actif Bitcoin est loin d’être un substitut du dollar. S’exprimant lors d’un événement virtuel du Sommet de l’innovation de la Banque des règlements internationaux (BRI), il a expliqué que le Bitcoin n’était soutenu par rien. Agustín Carstens, de la BRI, et Jens Weidmann, de la Banque fédérale allemande, participaient à l’événement.

Powell a semblé critiquer la principale crypto-monnaie, la décrivant comme « un actif destiné à la spéculation ». Ses critiques découlent de la volatilité inhérente de l’actif qui affecte sa viabilité en tant que réserve de valeur. Selon lui, le crypto actif ne peut pas concurrencer la monnaie fiduciaire, mais il peut néanmoins servir de substitut à l’or.

« C’est essentiellement un substitut de l’or plutôt que du dollar ».

Il a également mentionné lors de la vidéoconférence que les stablecoins constituaient une amélioration par rapport aux crypto actifs traditionnels. Selon le président de la Fed, les tokens de stablecoins sont beaucoup plus avancés que les crypto-monnaies, car ils sont liés à des monnaies fiduciaires spécifiques.

 « Dans une certaine mesure, un stablecoin est soutenu par des monnaies souveraines de nations de premier plan, c’est certainement une amélioration par rapport aux crypto-actifs, je dirais », a révélé Powell. « Mais néanmoins, d’où vient la crédibilité ? Elle vient de cette monnaie souveraine qui constitue le filet de sécurité. »

La conversation a également porté sur le sujet des monnaies digitales des banques centrales. Les États-Unis n’ont pas encore fait de progrès significatifs dans le développement d’une monnaie digitale, alors même que la pression s’accroît sur la Réserve fédérale. Powell a confirmé qu’il était possible de créer un dollar digital mais que beaucoup de travail était nécessaire, notamment pour sa recherche et sa réglementation.

« Les stablecoins peuvent avoir un rôle à jouer avec une réglementation appropriée, mais ce rôle ne sera pas de former la base d’un nouveau système monétaire mondial. Une monnaie mondiale régie par les incitations d’une entreprise privée est quelque chose qui méritera et recevra le plus haut niveau d’attentes réglementaires. »

La Banque de Boston et l’Institut de technologie du Massachusetts travailleraient conjointement pour livrer les résultats de leurs recherches sur le sujet. Les deux institutions seraient en train de mettre au point des prototypes de CBDC au cours des trois prochains mois.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.