AccueilBruno Le Maire: France, Financement du terrorisme et Crypto-devises

Bruno Le Maire: France, Financement du terrorisme et Crypto-devises

octobre 21, 2020 By Carolane De Palmas

Après l’assassinat de Samuel Paty, enseignant décapité par un terroriste islamiste à Conflans-Sainte-Honorine, Bruno Le Maire critique les crypto-monnaies et l’opacité de l’éco-système qui les entoure et relance le débat sur le financement du terrorisme lors de l’émission « Dimanche en politique » diffusée le 18 octobre 2020.

Les crypto-devises « n’ont pas d’existence physique » explique-t-il. « Elles posent un vrai problème de financement du terrorisme, je le dis depuis des années ». Il faut donc mieux contrôler les flux financiers, notamment ceux liés aux crypto-devises, d’après le ministre.

« Nous pouvez aller demander 150 euros dans un bar tabac puis 150 euros dans un autre tabac et au bout du compte, récolter une somme importante, 1 500 euros, qu’une association islamiste ou un combattant situé à l’étranger pourra retirer en liquide à l’étranger sans aucune trace » explique-t-il.

Pour Le Maire, les opérations impliquant des crypto-monnaies échapperaient à la surveillance des autorités au profit d’activités illégales et dangereuses comme le financement du terrorisme.

« Ils ont tué des enfants, des policiers, des militaires, des gendarmes. Ils ont assassiné un prêtre et décapité un enseignant. Ils veulent abattre notre Nation. Ma responsabilité de ministre des Finances est de couper au moindre euro, tous les circuits qui financent le terrorisme » a-t-il déclaré hier sur Twitter.

Le Ministre de l’Économie et des Finances entend donc durcir les règles pour que les crypto-devises soient davantage encadrées afin d’empêcher qu’elles soient utilisées à des fins de terrorisme. Certaines propositions seront certainement disponibles dans un prochain projet de loi soumis à l’étude du gouvernement.

Le conseil des ministres devrait en effet étudier le 9 décembre le projet de loi sur le séparatisme que 8 Français sur 10 semblent approuver d’après un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour Le Figaro.

« Nous devons renforcer nos dispositifs de surveillance face au financement du terrorisme. Par exemple, les crypto-monnaies doivent être plus encadrées. Avec Olivier Dussopt [ndlr. Ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Comptes publics], nous ferons des propositions en ce sens dans le cadre du projet de loi sur le séparatisme » annonce Bruno Le Maire.

Malgré les critiques virulentes sur l’opacité du monde des crypto-monnaies, et l’anonymat possible proposé par certaines crypto-devises comme Zcash (ZEC) ou Monero (XRM), certains acteurs traditionnels du monde de la finance comme les banques se sont déjà retrouvés au coeur de scandales liés aux blanchiment d’argent ou au financement illégal d’arme, les impliquant directement dans une organisation globale de criminalité financière…