L'actualité des coins

Ce que Bruno Le Maire pense réellement des crypto-monnaies…

Amélie | il y a 6 mois
1.39KVUES

Bruno Le Maire est sorti du silence dans une tribune signée sur le site Numerama, et il semble avoir changé d’avis concernant les crypto-monnaies. Retour sur les propos tenus par le ministre des Finances français.

Un adversaire du Bitcoin ?

Il y a encore quelques semaines, Bruno Le Maire s’opposait farouchement aux crypto-monnaies qu’il estimait dangereuses. Le ministre des Finances avait affirmé qu’il fallait impérativement imposer un cadre réglementaire, et ce le plus rapidement possible. Mais, dans cette tribune, il semble avoir revu certaines de ses positions.

En effet, alors qu’il participe à la réunion des ministres des Finances du G20 à Buenos Aires, il a rappelé que les monnaies virtuelles étaient une véritable révolution à laquelle il fallait participer : « Une révolution est en cours, dont le Bitcoin n’était que le précurseur. La BlockChain va offrir des opportunités inédites à nos start-up, par exemple avec les Initial Coin Offerings (ICO) qui vont leur permettre de lever des fonds grâce à des “jetons” (tokens), en crypto-actifs ou non. Elle promet de créer un réseau de confiance sans intermédiaire, d’offrir une traçabilité accrue des transactions et, globalement, de faire gagner l’économie en efficacité. »

Une réglementation obligatoire

Il semble donc penser que les crypto-monnaies auront des répercussions positives sur l’avenir économique du pays. Cependant, il n’oublie pas l’importance d’un cadre réglementaire.

En effet, il a confirmé que le gouvernement va proposer prochainement un cadre législatif pour protéger les investisseurs. Il devrait théoriquement s’agir d’un visa qui sera délivré par l’AMF, l’Autorité des marchés financiers : « Clarifier le droit pour attirer l’innovation, identifier les risques sans entraver notre écosystème, voilà notre démarche. »

Pixabay – The Digital Artist / Bruno Le Maire a affirmé ses positions vis-à-vis des crypto-monnaies dans une tribune parue le 19 mars.

Bruno Le Maire a également souligné qu’une mission d’information était actuellement en cours et qu’elle devra répondre à différentes questions concernant notamment les garanties futures pour la protection des épargnants, ou encore la fiscalité relative aux crypto-monnaies. Pour l’instant, il est prématuré de réglementer les monnaies virtuelles, mais il semble évident que le ministre des Finances souhaite faire de la France un pays attractif pour les crypto-investisseurs.

Source :

Capital