Analyses des crypto-monnaies

Cardano et IOHK, les rats de bibliothèque de la crypto

Caroline Dooms | il y a 1 mois
717VUES

La cryptomonnaie Cardano (ADA) a plutôt bien commencé l’année 2019. Sans faire de vague, l’altcoin semble gagner ses galons en tant que plateforme de smart contract et se présente comme un sérieux concurrent à la plateforme Ethereum (ETH). Plusieurs nouveaux rapports de recherche publiés récemment n’ont fait que conforter ce sentiment positif.

Algorithme preuve d’enjeu vs. algorithme preuve de travail

Dès sa création, Cardano a annoncé son intention de créer un algorithme Proof of Stake, autrement dit preuve d’enjeu, rigoureux et ultra-performant. L’idéal de décentralisation que vantent beaucoup de cryptomonnaies n’est en effet pas toujours au rendez-vous et un algorithme ne vaut pas l‘autre. Les algorithmes de type Proof of Work par exemple – soit preuve de travail – comme celui du Bitcoin (BTC) sont aujourd’hui fortement critiqués. Ces chaînes de blocs peuvent en effet être sujettes à manipulation et à piratage si une majorité du réseau agit de concert (on parle d’« attaque des 51% »). Ethereum Classic (ETC) en fait d’ailleurs les frais en ce mois de janvier.

Les algorithmes Proof of Stake sont considérés comme plus sophistiqués mais tous n’offrent pas les mêmes garanties. On peut comparer l’algorithme de Ripple (XRP) à celui de Stellar (XLM) d’EOS (EOS) ou de Cardano mais ils sont loin d’être identiques.

IOHK et ses recherches sur l’algorithme Proof of Stake

IOHK est l’une des trois entités en charge de l’environnement Cardano. L’entreprise dirigée par Charles Hoskinson a comme vocation de développer la blockchain et publie régulièrement des rapports de recherche concernant son algorithme. La particularité de Cardano est que ces rapports sont validés par la communauté académique. On parle de peer-reviewed, ce sont des recherches passées à la loupe par des pairs. Dans un monde où n’importe qui peut rédiger un white paper de quelques pages et espérer lever des millions, avoir une forme de validation a de quoi en rassurer plus d’un.

IOHK particulièrement actif sur les dernières semaines

Depuis la mi-décembre, ce ne sont pas moins de quatre rapports qui ont été publiés par IOHK. Le plus notable concerne les sidechains ou chaînes annexes dans le cadre d’un algorithme Proof of Stake. On le sait, l’usage de chaînes annexes est une réponse aux problèmes de scalabilité de plusieurs réseaux décentralisés.

Dans la foulée, IOHK a également communiqué son rapport sur Ouroboros Crypsinous, le « premier algorithme preuve d’enjeu préservant l’anonymat et formellement analysé » selon les termes du document daté du 5 janvier.

En ce mois de janvier, IOHK publie également un système de gestion de trésorerie destinés aux crypto-monnaies. Ce système vise à faciliter la prise de décision, l’allocation de fonds et le financement long terme tout en maintenant la décentralisation du réseau. Selon IOHK, cette solution de trésorerie est potentiellement adaptable à n’importe quelle cryptodevise telle Bitcoin ou Ethereum. Cardano fait explicitement référence au système utilisé par la devise digitale Dash dans ce document mais estime que son approche est plus complète.

Ces questions de gouvernance et de prise de décision sont cruciales afin de garantir l’utilité de la blockchain par rapport à des entités décentralisées. On ne peut que saluer l’effort d’IOHK pour structurer l’environnement blockchain. On regrettera cependant que plusieurs communautés ne s’allient pas dans ce domaine afin de faire progresser la réflexion.

Des projets prometteurs

La communauté Cardano est active sur différents plans et plusieurs des projets en cours sont diablement porteurs. A l’occasion du dernier PlutusFest, les langages Plutus et Marlowe, longtemps attendus, ont été officiellement lancés. La plateforme espère également se déployer sur l’Afrique et a mis en place un programme de formation au langage Haskell. Tous ces langages informatiques interviennent à différents niveaux au sein de l’écosystème Cardano et il est donc important de les démocratiser.

En outre, la crypto-monnaie devrait entrer sous peu dans la deuxième phase de son développement, la phase Shelley, mettant en place le mécanisme de décentralisation et de délégation.

Le cours du Cardano progresse en 2019

Evolution du cours du Cardan ADA janvier 2019
Malgré un recul ce 10 janvier, le cours du Cardano (ADA) progresse en ce début d’année 2019.

Si vous achetez des cryptomonnaies dans le cadre d’un investissement, ces considérations techniques liés aux algorithmes vous passent probablement au-dessus de la tête. Néanmoins, nous avons déjà souligné à maintes reprises le fait que la cryptodevise Cardano était dans les starting-blocks pour 2019 et portait un projet technique solide. Acheter du Cardano reste donc plus que jamais un investissement à considérer sur le long terme.

Ces premières semaines de janvier semblent nous donner raison. Le cours de l’ADA affiche une belle progression depuis le début de l’année passant de 0,40$ à 0,52$ soit une hausse de plus de 25%. A titre comparatif, le cours du Bitcoin sur la même période n’a pas bougé. Néanmoins l’ADA accusait une nouvelle chute à l’entame du week-end retombant à 0,44$.

Dans tous les cas, nous savons que Cardano aime prendre son temps. Il n’en faudrait cependant pas beaucoup pour que le caillou rugueux se transforme en pépite et devienne la référence pour les smart contracts. C’est du moins tout ce que nous lui souhaitons.

Featured image source: Immersion Imagery/Shutterstock.com

Avertissement sur les risques : L’investissement dans les devises numériques, actions et autres titres, matières premières, devises et autres produits d’investissement dérivés  (p. ex. les contrats de différence (« CFD ») est spéculatif et extrêmement risqué. Chaque investissement est unique et comporte des risques particuliers.

Les CFD et autres dérivés sont des instruments complexes et leur négociation est extrêmement risquée, la perte d’argent rapide est possible en raison de l’effet de levier. Vous devez être certain de bien comprendre comment l’investissement fonctionne et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

Les Crypto-devises peuvent largement fluctuer et, par conséquent, elles ne conviennent pas à tous les investisseurs. La négociation des crypto-devises n’est pas supervisée par un cadre réglementaire de l’UE. La performance passée n’est pas une garantie des résultats futurs. Tout historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Votre capital est en danger.

Lorsque vous négociez des actions vous mettez votre capital en danger.

La performance passée ne saurait garantir les résultats futurs. L’historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Les prix peuvent augmenter mais aussi baisser, ils peuvent également fluctuer considérablement, vous pouvez être exposé à des fluctuations de taux de change et vous pouvez perdre tout l’argent investi et même plus. Investir ne convient pas à tout le monde. Assurez-vous que vous avez bien compris les risques et les formalités juridiques. Si vous n’êtes pas sûr, demandez des conseils financiers, juridiques, fiscaux et/ou comptable. Ce site web ne fournit pas de conseil d’investissement, financier, juridique, fiscal ou comptable. Certains liens sont des liens affiliés. Pour plus d’informations, veuillez lire notre avertissement sur les risques et clause de non-responsabilité.