AccueilAlors que la Chine interdit les échanges de Bitcoin, le gouvernement japonais les encourage

Alors que la Chine interdit les échanges de Bitcoin, le gouvernement japonais les encourage

septembre 28, 2017 By Audy R.

À compter du mois d’octobre, les échanges de Bitcoin et de crypto-monnaies au Japon seront surveillés et étudiés par les autorités locales. Ceci sera fait dans le cadre d’une initiative plus vaste visant à créer un marché d’échanges plus robuste et plus régulé.

Le Japon veut profiter du blocage chinois

Plus tôt ce mois-ci, le gouvernement chinois a imposé une interdiction du Bitcoin et des échanges de crypto-monnaies à l’échelle nationale. Ce qui a obligé de grandes plates-formes de négociation à grande échelle de crypto-monnaies, comme BTCC, OKCoin et Huoboi, à fermer leurs services. Par conséquent, la majorité des commerçants ; entrepreneurs et volumes de négociation en Chine sont partis s’expatrier sur les marchés voisins. Ainsi, à la suite de la décision de la Chine, les volumes de négociations du Japon et de la Corée du Sud ont augmenté. D’ailleurs, le Japon a dépassé les États-Unis pour devenir le plus grand marché boursier de Bitcoin au monde avec 44 % de part de marché.

Le Japon renforce sa position dominante dans l’univers des crypto-monnaies

Contrairement à la Chine, le Japon adopte une approche plus responsable en matière de réglementation des échanges de Bitcoin. Au lieu d’imposer une interdiction nationale, le gouvernement japonais a l’intention de surveiller et d’enquêter sur les échanges de Bitcoin pendant un laps de temps au cours du mois d’octobre. Les informations rassemblées serviront à publier un programme d’octroi de licences pour réglementer efficacement le marché local d’échanges de Bitcoin au Japon. Il s’agira surtout d’améliorer les systèmes existants tels que Know Your Customer (KYC) et Anti-Money Laundering (AML).

Dans une interview, un responsable de la FSA a déclaré à The Japan Times que la démarche du gouvernement japonais repose sur la promotion des marchés de Bitcoin et de crypto-monnaies. Durant les prochaines semaines, toutes les plus importantes plates-formes de négociation de crypto-monnaies seront probablement invitées à soumettre des rapports quotidiens et à se conformer à l’enquête du gouvernement japonais.

Tags: