AccueilCoinbase reporte au mois d’avril sa cotation directe au NASDAQ

Coinbase reporte au mois d’avril sa cotation directe au NASDAQ

Coinbase a repoussé à avril son projet de cotation directe à la bourse du NASDAQ, car la Securities and Exchange Commission (SEC) examine son plan

Le principal échange de crypto-monnaies américain, Coinbase, a reporté au mois d’avril son entrée en bourse très attendue. La société devait entrer en bourse via une cotation directe sur le marché boursier ce mois-ci, mais a changé ses plans en raison de certains problèmes.

Coinbase n’a pas donné les raisons de ce report. Cependant, dans son rapport, Bloomberg a cité des personnes proches du dossier qui ont noté que l’examen par la SEC du projet de cotation directe de l’échange basé à San Francisco avait affecté le processus.

L’échange de crypto-monnaies a d’abord annoncé qu’il allait s’introduire en bourse sur le NASDAQ en janvier et avait une valorisation supérieure à 70 milliards de dollars. La semaine dernière, Coinbase a enregistré 114,9 millions d’actions qui seront tradées en bourse une fois que la société sera cotée.

Coinbase a choisi d’entrer en bourse par le biais du processus de cotation directe au lieu de l’habituelle introduction en bourse (IPO) à laquelle la plupart des entreprises ont recours. La cotation directe permet aux premiers investisseurs de vendre leurs participations dès que la société commence à trader en bourse. Contrairement à l’introduction en bourse, les investisseurs n’ont pas à attendre l’expiration d’une période de blocage avant de pouvoir vendre leurs actions.

Selon le dépôt de la SEC de la semaine dernière, les actions de sociétés d’investissement comme Andreessen Horowitz et Union Square Ventures sont parmi celles qui seront tradées une fois que Coinbase sera cotée en bourse. La cotation directe de Coinbase serait l’une des plus importantes que l’échange NASDAQ ait connues, la plupart des entreprises préférant entrer en bourse par le biais d’une introduction en bourse.

La semaine dernière, Coinbase a réglé son affaire avec la Commodity Futures Trading Commission (CFTC). L’organisme de réglementation avait ordonné à l’échange de crypto de payer 6,5 millions de dollars pour s’être livré à des déclarations fausses, trompeuses ou inexactes et à du trading fictif. Selon l’ordonnance de consentement publiée par la CFTC, Coinbase s’est livrée à ces activités entre 2015 et 2018.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.