L'actualité des coins

La Commission européenne s’intéresse aux technologies BlockChain

Amélie Amélie | il y a 12 mois
630VUES

La Commission européenne vient de décider de s’intéresser au protocole BlockChain. On apprend en effet qu’un observatoire et un forum entièrement consacrés à ce protocole viennent d’être lancés. Cette initiative se fait en partenariat avec ConsenSys.

Une décision importante

La Commission européenne a dévoilé son intention de s’intéresser au protocole BlockChain. Ce dernier est qualifié au sein du communiqué de presse officiel d’avancée majeure. En effet, selon ce communiqué officiel, ces technologies permettent d’atteindre des niveaux élevés de traçabilité et de fiabilité dans les transactions en ligne. Voici notamment ce qu’on peut lire : « Elles pourraient avoir un impact sur les services numériques et transformer les modèles économiques dans un large éventail de domaines tels que la santé, l’assurance, les finances, l’énergie, la logistique, la gestion des droits de propriété intellectuelle ou les services administratifs. »

Pixabay – Jai79

On parle donc ici de l’éventuel potentiel des technologies BlockChain de transformer les services ainsi que les marchés financiers. Dans cette entreprise, la Commission européenne a souhaité choisir un partenaire fiable, qui n’est autre que ConsenSys.

Le choix d’un acteur mondial

La Commission européenne a donc annoncé, via le vice-président chargé de la stabilité financière, des services financiers et de l’union des marchés de capitaux Valdis Dombrovskis, avoir choisi ConsenSys comme partenaire : « ConsenSys, acteur mondial désormais bien implanté en Europe, a été sélectionné comme partenaire pour accompagner l’Observatoire en Europe suite à un appel d’offres lancé l’année dernière. » Le contrat a été signé le 29 janvier 2018.

Consensys

ConsenSys travaillera en collaboration avec la Commission européenne afin de gérer l’observatoire et le forum de l’Union européenne. Celle-ci financera les projets en lien avec les technologies BlockChain, à hauteur de 340 millions d’euros jusqu’en 2020.

C’est donc une décision importante et surtout un changement majeur pour l’Union européenne. L’objectif est bien évidemment d’encourager l’utilisation de ces technologies tout en garantissant un maximum de sécurité aux citoyens et aux entreprises. À suivre.

Source :

Europa

Avertissement sur les risques : L’investissement dans les devises numériques, actions et autres titres, matières premières, devises et autres produits d’investissement dérivés  (p. ex. les contrats de différence (« CFD ») est spéculatif et extrêmement risqué. Chaque investissement est unique et comporte des risques particuliers.

Les CFD et autres dérivés sont des instruments complexes et leur négociation est extrêmement risquée, la perte d’argent rapide est possible en raison de l’effet de levier. Vous devez être certain de bien comprendre comment l’investissement fonctionne et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

Les Crypto-devises peuvent largement fluctuer et, par conséquent, elles ne conviennent pas à tous les investisseurs. La négociation des crypto-devises n’est pas supervisée par un cadre réglementaire de l’UE. La performance passée n’est pas une garantie des résultats futurs. Tout historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Votre capital est en danger.

Lorsque vous négociez des actions vous mettez votre capital en danger.

La performance passée ne saurait garantir les résultats futurs. L’historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Les prix peuvent augmenter mais aussi baisser, ils peuvent également fluctuer considérablement, vous pouvez être exposé à des fluctuations de taux de change et vous pouvez perdre tout l’argent investi et même plus. Investir ne convient pas à tout le monde. Assurez-vous que vous avez bien compris les risques et les formalités juridiques. Si vous n’êtes pas sûr, demandez des conseils financiers, juridiques, fiscaux et/ou comptable. Ce site web ne fournit pas de conseil d’investissement, financier, juridique, fiscal ou comptable. Certains liens sont des liens affiliés. Pour plus d’informations, veuillez lire notre avertissement sur les risques et clause de non-responsabilité.