L'actualité des coins

La Corée du Sud s’attaque au trading de crypto-monnaies avec un projet de loi… Est-ce inquiétant ?

Amélie | il y a 8 mois
722VUES

Le gouvernement sud-coréen est en train de préparer un projet de loi visant à interdire le trading de crypto-monnaies sur le territoire. Et cette nouvelle sème la pagaille sur le marché. Zoom sur les réels impacts de ce projet de loi.

Un projet de loi inquiétant mais pas d’interdiction immédiate

C’est le ministre de la Justice sud-coréenne, Park Sang-Ki, qui a fait l’annonce. En effet, l’homme politique a déclaré lors d’une conférence de presse officielle qu’il avait l’intention de s’en prendre directement aux plateformes de trading de crypto-monnaies. Il a notamment expliqué que cette activité n’avait aucune raison d’être dans le pays, et que les monnaies numériques bouleversaient l’économie. L’inquiétude est-elle de mise ? Pas dans l’immédiat…

Drapeau de la Corée du Sud. Source : Pixabay – Big_Heart

En effet, il faut savoir que ce n’est qu’un projet de loi pour l’instant. Il faut donc que le texte obtienne un vote majoritaire des 297 membres du Parlement sud-coréen avant d’être adopté. Or, selon Reuters, ce processus risque de traîner en longueur. Il peut prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Certains affirment même plusieurs années… D’ailleurs, ce matin, le gouvernement sud-coréen est intervenu  pour démentir les menaces d’interdiction du commerce de crypto-monnaies dans le pays qui ont été à l’origine d’un mouvement de panique et d’une une chute brutale du Bitcoin, du Ripple ou encore de l’Ethereum sur les marchés d’Asie et d’Occident.

Quelques changements toutefois

Les différents concepteurs de crypto-monnaies ont rapidement réagi suite à l’annonce de Park Sang-Ki, tentant de rassurer les investisseurs. Charlie Lee, créateur du Litecoin, a notamment rappelé qu’à ce jour, contrairement à certaines rumeurs, il n’était pas question d’interdire les crypto-monnaies en Chine.

En revanche, certains changements devraient rapidement être opérés en Asie, et notamment en Corée du Sud. Ainsi, les citoyens devraient se voir interdits de recourir à des comptes de trading anonymes. De même, les utilisateurs devraient dans les prochaines semaines être soumis à une vérification d’identité, comme c’est d’ailleurs déjà le cas sur Bittrex ou Bitfinex. Enfin, plusieurs perquisitions ont été menées par le gouvernement sud-coréen : par exemple, Coinone, la neuvième plus grande plateforme au monde, ainsi que Bithumb, ont reçu la visite d’inspecteurs de l’administration fiscale cette semaine. Et Séoul ne s’arrêtera pas là puisque les autorités prévoient également de contrôler les banques proposant des crypto-monnaies.

La Corée du Sud a donc la crypto-monnaie dans la ligne de mire. Le pays souhaite rapidement calmer la frénésie qui entoure les monnaies numériques dans ce pays. Car oui, la crypto-monnaie joue un rôle majeur dans l’économie sud-coréenne. Mais pour l’instant, les déclarations gouvernementales semblent rassurantes. À suivre.

Source :

Bitcoinist