AccueilCrypto-euro : Société Générale va travailler avec Consensys

Crypto-euro : Société Générale va travailler avec Consensys

Alors que de nombreux pays dans le monde s’intéressent aux monnaies numériques de banque centrale (CBDC), la Banque de France a choisi 8 acteurs pour accélérer ses recherches et ses tests sur la création potentielle d’une monnaie numérique de banque centrale. Parmi ces entreprises, on retrouve Société Générale – Forge qui a déclaré récemment utiliser la blockchain Tezos pour ses tests. Il semblerait que l’entreprise se tourne maintenant vers Consensys et la blockchain Ethereum pour étendre ses tests.

Le PDG de Société Générale – Forge, Jean-Marc Stenger, est ravi de cette collaboration avec Consensys et des progrès qui devraient être faits grâce à ce partenariat : « Nous sommes heureux de nous associer à ConsenSys, une société qui est un acteur clé dans le développement de la technologie des grands livres distribués à l’échelle mondiale et qui offre un grand nombre des infrastructures et des outils de développement utilisés par la communauté de la blockchain ».

Société Générale veut une diversification des plateformes utilisées pour ses tests

Bien que nous n’en sachions pas beaucoup sur le côté technique des expérimentations qui vont  être menées, la start-up de Société Générale veut mettre toutes les chances de son côté. Elle a donc décidé d’utiliser différentes blockchains pour faire ses tests dans le cadre d’un potentiel développement de monnaie digitale de banque centrale en France, notamment deux blockchains qui se font souvent concurrence : Ethereum et Tezos.

Ethereum vs Tezos

Comme nous l’avons indiqué dans notre article Tezos : Exaion, Société Générale, Gendarmerie – Quelle entreprise française sera la prochaine ?, et comme l’explique explique David Derhy – Analyste Crypto-monnaie chez eToro, Tezos attire de nombreuses entreprises (notamment françaises) et est devenu un acteur important de la Defi et du staking. Il n’est donc pas surprenant que sa communauté grandisse de jour en jour.

« Reposant sur un modèle de validation moins énergivore (la preuve d’enjeu) et ayant la capacité d’évoluer avec le temps grâce à sa gouvernance décentralisée, le Tezos possède désormais une importante communauté » a-t-il déclaré.

Alors que ces deux réseaux proposent des créer des applications décentralisées et des contrats intelligents, la nature du réseau Tezos semble proposer une infrastructure et un protocole de gestion plus sûrs. Tezos est en effet la seule « blockchain auto-évolutive » du marché qui permet une meilleure gouvernance. Le language de programmation de smart contracts sur Tezos semble aussi proposer une meilleure sécurité que celui d’Ethereum.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.