HomeCrypto-monnaie : le fondateur d’Ethereum Vitalik Buterin craint la bulle financière des ICOs

Crypto-monnaie : le fondateur d’Ethereum Vitalik Buterin craint la bulle financière des ICOs

septembre 14, 2017 By Tiana R.

Ce n’est plus un secret pour personne. Les ICOs (Initial Coin Offering) sont aujourd’hui en pleine profusion. Néanmoins, Vitalik Butérin met en garde les investisseurs et affirme qu’il existe à ce jour une hausse déraisonnable de l’Initial Coin Offering à cause de la tendance cryptomonnaie.

La folie des Cryptomonnaies

La terminologie ICO, Initial Coin Offering dans le jargon, est en ce moment sur toutes les langues. En effet, on dénombre actuellement bon nombre d’entreprises qui effectuent ce processus. À noter que ce dernier est une sorte d’investissement à mi-chemin entre l’IPO (entrées en bourse) et le crowdfunding. Malgré qu’ils aient récemment subi le bannissement de la Chine, les ICOs continuent à régner en maitre dans le domaine financier.

Cette effervescence a déjà amené plusieurs experts à évoquer le phénomène de « bulle financière », c’est-à-dire une hausse outrancière et artificielle du prix d’un actif ou d’un ensemble d’actifs sur un marché. Ce fait a été bien évidemment repris par Vitalik Buterin, le créateur d’Ethereum, qui notons le, est un projet Blockchain issu d’une ICO.

Vitalik Buterin met en garde les investisseurs

Jeunes et encore incontrôlables : tels sont les mots évoqués par le fondateur de l’Éther pour décrire les ICOs. Même si nous avons le sentiment que les monnaies virtuelles vont continuer d’accroitre en puissance, le jeune dirigeant d’Ethereum insiste sur l’éventualité de perte d’argent considérable, une information qui a de quoi effrayé les investisseurs. En effet, il faut savoir que la volatilité des cours des cryptomonnaies ne permet pas de savoir s’ils vont continuer à subsister dans le futur. D’ailleurs, des compagnies telles que la SEC œuvrent en ce moment même pour régulariser les ICOs.

Alors, si vous aussi vous souhaitez lever de l’argent en ICOs, il va falloir y réfléchir à deux fois avant d’y foncer tête baissée !