AccueilDes crypto traders cherchent à obtenir la double nationalité à Saint-Christophe-et-Nevis

Des crypto traders cherchent à obtenir la double nationalité à Saint-Christophe-et-Nevis

La double citoyenneté avec la nation insulaire des Caraïbes offrirait une série d’avantages juridiques et politiques aux traders qui cherchent à éviter les restrictions réglementaires

Récemment, un petit pays insulaire des Antilles a connu un afflux important d’investisseurs et de sociétés crypto qui ont tenté d’obtenir un statut juridique dans le pays. Bitcoin.com a contacté JH Marlin, un cabinet d’avocats situé à St. Christophe et Nevis, pour obtenir des informations sur la situation actuelle.

Jennifer Harding, de JH Marlin, a commenté la situation :

« Le cabinet d’avocats fonctionne depuis trois ans et nous avons obtenu un nombre croissant de demandes de citoyenneté de la part de demandeurs d’investissement qui sont vraiment très friands de crypto-monnaies ».

Jennifer Harding a partagé que les principales raisons pour lesquelles les investisseurs en crypto cherchent à acquérir un second passeport sont l’incertitude sociale, la détresse économique et les tensions politiques mondiales qui semblent être en augmentation.

De plus, avec certains pays comme le Kazakhstan qui proposent de taxer les revenus du crypto jusqu’à 15 %, les paradis fiscaux comme Saint-Christophe-et-Nevis sont séduisants.

Harding a poursuivi en disant que :

« À Saint-Christophe-et-Nevis, l’impôt sur le revenu des personnes physiques n’existe pas… Il existe également des avantages fiscaux en fonction du pays d’origine de la personne. Par exemple, je suis Canadien et je suis un Canadien non-résident, je n’ai pas à payer d’impôts au Canada – je dois payer des impôts là où je réside ».

Le coût et les méthodes d’obtention de la citoyenneté sur l’île nation deviennent moins chers et plus faciles. Le pays gère les citoyennetés par le biais de programmes d’investissement et le prix actuel pour une famille varie entre 150 000 et 195 000 dollars.

Un signal d’alarme ?

Le cabinet d’avocats a révélé que la majorité des personnes profitant de la double nationalité sont originaires des États-Unis et de Hong Kong. Cette situation s’explique par le fait que les États-Unis recherchent de toute urgence des moyens de réglementer et de surveiller les crypto-monnaies et la technologie blockchain, ainsi que par le fait que la Chine continentale empiète de plus en plus sur l’autonomie de Hong Kong.

En juillet dernier, le Sénat américain a présenté un projet de loi appelé Lawful Access to Encrypted Data Act of 2020 (LAED), qui oblige les entreprises qui produisent des dispositifs crypto ou des services digitaux cryptés à créer une porte d’entrée pour permettre l’accès aux forces de l’ordre afin d’aider aux enquêtes judiciaires.

Le projet de loi pourrait potentiellement interdire l’utilisation de Bitcoin et d’autres tokens décentralisés, car il n’existe aucune entité juridique pour le régir ou le réglementer ou pour créer une « porte d’entrée ».

Les institutions fédérales du monde entier, telles que la Russie, les États-Unis et d’autres, développent de nouvelles méthodes de surveillance, de suivi et d’espionnage des transactions crypto, ce qui pourrait rendre les investisseurs de plus en plus inquiets.

Des pays tels que Saint-Christophe-et-Nevis sont les options les plus rapides si les investisseurs veulent sauter le pas.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.