L'actualité du minage de crypto-monnaie

Deux régions russes se lancent dans l’exploitation minière

Tiana | il y a 7 mois
443VUES

Les gouverneurs de deux régions russes ont indiqué être prêts à accueillir de grandes installations d’extraction de crypto-monnaies. Kaliningrad et Leningrad sont en effet prêts à recevoir des mineurs et veulent s’impliquer dans l’exploitation du Bitcoin. Les autorités locales ont exprimé leur intention de se développer dans ce secteur. Elles font aujourd’hui pression sur Moscou pour la mise en place de réglementations liées à cette activité.

Une immense ferme minière

De nombreux investisseurs sont intéressés par les crypto-monnaies dans la région de Kaliningrad, a déclaré son gouverneur, Anton Alihanov, en marge du Forum russe sur l’investissement à Sotchi. Dans un futur proche, la région pourrait devenir une immense ferme minière, a-t-il indiqué à RIA Novosti. Selon ce dernier, il y a beaucoup de gens qui montrent de l’intérêt pour le minage de crypto-monnaies. Tout faire correctement est assez compliqué, c’est pour cette raison qu’il veut avancer doucement, a-t-il expliqué.

Si vous avez manqué cette annonce, voici une vidéo en anglais expliquant ces faits :

Alihanov a également noté que Kaliningrad a développé des serres produisant des tonnes de fraises. Les serres ont besoin de chauffage pendant les mois les plus froids et les installations minières produisent beaucoup de chaleur. Les exploitations minières peuvent en fait être construites à proximité des champs de fraises pour chauffer les serres. Par ailleurs, le gouverneur de la région est encore réticent à l’idée d’investir dans les crypto-monnaies.

Les mineurs utiliseront une centrale nucléaire désaffectée

D’autres responsables locaux ont également annoncé leur intention de mener des activités minières dans la région. Les autorités de Leningrad prévoient de créer un parc technologique pour les mineurs de devises numériques. Il sera construit dans les locaux de la centrale nucléaire de Sosnovy Bor, a révélé le gouverneur de la région, Alexandr Drozdenko. La station électro-atomique de Leningrad (LAES) sera déclassée en 2020.

Une nouvelle centrale remplacera les unités RBMK de LAES, qui produit actuellement environ 50 % de l’électricité de la région. Le LAES-2 sera équipé de réacteurs WWER-1200, qui seront plus sûrs. LAES est la plus grande centrale électrique du nord-ouest de la Russie.

Source :

NewsBitcoin