L'actualité des coins L'actualité du bitcoin (BTC)

Donald Trump « n’est pas fan » du Bitcoin, et s’oppose lui aussi au Libra de Facebook

Avatar Frédéric Jean | il y a 2 mois
655VUES

Décidément très actif sur Twitter et jamais à court de nouvelles cibles, Donald Trump s’en est pris au Bitcoin, au Libra, et aux crypto-monnaies en général dans deux tweets publiés la nuit dernière.

Le président américain a en effet tweeté jeudi qu’il n’est  » pas fan  » des crypto-monnaies, affirmant qu’elles ne sont  » pas de l’argent  » et faisant référence à leur volatilité des prix par rapport au dollar.

Notons qu’il s’agit des tout premiers commentaires de Donald Trump sur les crypto-monnaies.

M. Trump a également critiqué le projet de crypto-monnaie Libra de Facebook dans les tweets ultérieurs, affirmant que celle-ci « aura peu d’autorité ou de fiabilité » et suggérant que les régulateurs américains soumettraient le géant des médias sociaux à la réglementation :

« Si Facebook et d’autres entreprises veulent devenir une banque, elles doivent demander une nouvelle charte bancaire et être soumises à toutes les réglementations bancaires, tout comme les autres banques, tant nationales (…) qu’internationales. »

Dans le passé, Trump a critiqué Facebook pour ses actions visant à nuire aux figures de proue de la droite américaine, aux côtés d’autres médias sociaux. Jusqu’à présent, cependant, il n’avait pas évoqué les plans de Facebook en termes de crypto-monnaies.

Facebook fait face à d’importantes levées de boucliers en ce qui concerne le Libra

Rappelons que la compagnie a rendu public son livre blanc et la documentation du Libra le mois dernier.

Depuis, les organismes de réglementation et les législateurs de tous les États-Unis se sont élevés contre le Libra, le Comité sénatorial américain des banques et le Comité des services financiers de la Chambre des représentants prévoyant des audiences la semaine prochaine avec David Marcus, responsable du projet au sein de Facebook.

Le comité sénatorial, en particulier, a déjà exprimé ses préoccupations au sujet des antécédents de Facebook en matière de protection des données sur les utilisateurs et de protection de la vie privée, en écrivant une lettre ouverte à l’entreprise en mai. Marcus a répondu à la lettre plus tôt cette semaine, assurant aux législateurs que Facebook ne recueillerait pas lui-même d’informations financières personnelles.

Le président de la Fed appelle lui aussi à mettre le projet Libra en pause

Mercredi, le président de la Réserve fédérale, Jérôme Powell a également déclaré que Facebook ne devrait pas être autorisé à aller de l’avant avec le Libra tant que l’entreprise n’aura pas réglé, entre autres, les problèmes de lutte contre le blanchiment d’argent et de connaissance de ses clients.

La stabilité financière est également un facteur que Powell a abordé, les législateurs des deux chambres du Parlement US s’interrogeant sur le fait que Facebook a créé une entité en Suisse affiliée au projet.

Les crypto-monnaies favorisent les activités illégales selon Trump

On notera également que dans ses tweets de jeudi, Trump s’est aussi attaqué à la possibilité d’utiliser des crypto-monnaies dans des activités illégales, citant le trafic de drogue en particulier.

« Les actifs Crypto non réglementés peuvent faciliter les comportements illégaux, y compris le commerce de la drogue et d’autres activités illégales « , a-t-il affirmé.

Dans un dernier tweet, il a ajouté :

« Nous n’avons qu’une seule monnaie réelle aux Etats-Unis, et elle est plus forte que jamais. C’est de loin la monnaie la plus dominante dans le monde, et elle le restera toujours. Ça s’appelle le Dollar des États-Unis ! »

Les hauts fonctionnaires US sont partagés

Alors que Trump lui-même n’avait pas encore exprimé son avis sur les crypto-monnaies avant jeudi, son secrétaire au Trésor est depuis déjà longtemps un fervent partisan d’une réglementation plus stricte de l’industrie des crypto-monnaies.

Steven Mnuchin appelle depuis le début de 2018 à une plus grande réglementation du marché, appelant le G20 à se pencher sur la question lors d’une prochaine réunion en mars.

Cette année, le Groupe d’action financière sur le blanchiment de capitaux a publié des lignes directrices à l’intention des banques centrales, appelant à des pratiques rigoureuses de collecte de renseignements sur la connaissance du client.

« Nous ne permettrons pas que les crypto-monnaies deviennent l’équivalent de comptes secrets numérotés et nous permettrons une utilisation appropriée, mais nous ne tolérerons pas l’utilisation continue pour des activités illicites, » avait déclaré Mnuchin.

En revanche, le chef d’état-major par intérim de la Maison-Blanche, Mick Mulvaney, a déjà réclamé un cadre réglementaire plus clément, affirmant que  » si nous sur-réglementons et décourageons les gens de pénétrer sur le marché, cela aura des conséquences néfastes ».

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.