AccueilLes émetteurs de cartes de crédit imposent des frais lors des achats de crypto-monnaies sur Coinbase

Les émetteurs de cartes de crédit imposent des frais lors des achats de crypto-monnaies sur Coinbase

C’est désormais officiel, les utilisateurs de Coinbase seront maintenant facturés de frais par les émetteurs de cartes de crédit. Les gouvernements du monde semblent sévir contre l’évasion fiscale et l’anonymat en ce qui concerne les crypto-monnaies. Les banques veulent aujourd’hui tirer profit de ce marché. Et la meilleure manière d’y arriver pour ces établissements est de changer les codes de catégorie marchands associés aux transactions Coinbase.

Source : Vimeo. Les émetteurs de cartes de crédit vont demander une commission pour les échanges sur Coinbase.

C’est quoi les MCC ?

Un code de catégorie marchand est un numéro à quatre chiffres attribué aux marchands. Il permet aux entreprises d’entre classées selon les types de biens et services qu’elles proposent. C’est un moyen pour les organismes fiscaux comme l’Internal Revenue Service des États-Unis et l’Agence du revenu du Canada de garder un œil sur les entreprises.

Une commission sera alors demandée par les émetteurs de cartes de crédit à cet effet. Ainsi, les instruments financiers, tels que les crypto-monnaies peuvent désormais être sécurisés.

Une avancée majeure dans l’univers des crypto-monnaies

Le monde du crypto est à son apogée à l’approche du sommet du G20. Les principaux pouvoirs économiques de la planète semblent prêts à discuter de la réglementation des devises numériques le mois prochain.

Source : Pixabay. Le prix du Bitcoin est en train de connaître une baisse historique.

Alors que dans un sens, la réglementation légitime le Bitcoin et les autres devises virtuelles, le marché des crypto-monnaies connaît actuellement  une situation très difficile. D’ailleurs, le prix du Bitcoin s’est établi à son plus bas niveau depuis trois mois, se situant à moins de 7 000 dollars.

Quand le crash finira-t-il ?

Il ne faut pas seulement compter sur cette baisse du prix du Bitcoin. La durée la plus longue tendance baissière de Bitcoin était exactement de 411 jours. La situation peut s’inverser si des réglementions sont mises en place et que les autorités approuvent cette technologie.

Il est clair maintenant que la devise numérique a encore beaucoup de chemin à faire en termes d’adoption massive.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.