AccueilEOS dans la tourmente suite au départ de cadres historiques ?

EOS dans la tourmente suite au départ de cadres historiques ?

L’entreprise Block.one en charge de la blockchain EOS a dû faire face au départ de plusieurs cadres historiques. Ceux-ci ont décidé de se consacrer à un autre projet dénommé StrongBlock.

Départs en cascade chez Block.one

Block.one a réalisé la plus grosse Initial Coin Offering (ICO) à ce jour pour un montant de 4 milliards de dollars américains. Le lancement du MainNet d’EOS (EOS) réalisé en juin 2018 s’est globalement bien passé. Cependant, l’entreprise doit faire face au départ de nombreux cadres historiques qui ont décidé de se lancer dans une nouvelle aventure, StrongBlock.

Ces cadres occupaient des postes importants chez Block.one, notamment vice-président senior des opérations technologiques pour David Moss ou vice-président Produits pour Thomas Cox. Brian Abramson et Corey J. Lederer complètent ce quatuor. Les quatre employés emmènent avec eux deux contractants. L’entreprise Block.one a peu communiqué sur le sujet et le contexte du départ n’est pas clair.

Qu’est-ce que StrongBlock ?

D’anciens cadres de Block.one ont créé l’entreprise StrongBlock qui suscite beaucoup d’interrogations.

Nous avons donc une poignée de personnes travaillant sur une des blockchains les plus prometteuses du moment qui décident de créer une nouvelle entité dénommée StrongBlock. Le mystère quant au but exact de cette entité reste entier. Le site internet se limite actuellement aux informations de base.

Selon ce site, StrongBlock augmentera de façon exponentielle l’adoption d’EOS et d’autres technologies blockchain. Il semble compliqué de se montrer plus abscons.

Un des intéressés indiquait de manière sibylline qu’ils avait quitté l’entreprise car ils avaient détecté un espace dans le secteur de la blockchain que Block.one n’entendait pas combler. Affaire à suivre donc.

Bugs en série chez EOS ?

Depuis le lancement du MainNet, plusieurs bugs ont été détectés. Le protocole Delegated Proof of Stake ou Preuve d’Enjeu Déléguée est sujet à critiques.

Brendan Blumer, CEO de Block.one, tente de rassurer les médias notamment lors d’un entretien récent avec Bloomberg TV. Interrogé sur le départ des employés, il indiquait que cela n’avait pas d’influence sur les affaires en cours.

Les critiques quant au manque de décentralisation du protocole d’EOS font fureur. Récemment, la plateforme Huobi était accusée de collusion avec des producteurs de blocs EOS. La proposition de mettre en place un système de lanceurs d’alerte afin d‘éviter les manipulations sur la chaîne de blocs ne suffit pas à éteindre l’incendie. Ce 11 octobre, eToro indiquait un cours de l’EOS en chute de plus de 10% suivant la tendance générale du marché des crypto-monnaies. L’Ethereum (ETH) et le Ripple (XRP) perdaient également plus de 10% de leur valeur. Seul le cours du Bitcoin limitait la casse en ne perdant « que » 5%.

Le marché est dominé par l’incertitude en ce dernier trimestre 2018. Il suffirait de peu pour qu’il bascule dans l’un ou l’autre sens.

1
Dépôt minimum
$50
Promotions exclusives
Notre score
10
Commencer le trading
La description:
Moyens de paiement
Virement, Virement bancaire
Liste complète des règlements:
CySEC, FCA
Tags:
Eos
Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.