L'actualité du bitcoin (BTC)

Une étude américaine pointe du doigt les marchés à terme pour expliquer la chute du Bitcoin

Amélie Amélie | il y a 9 mois
1.7KVUES

Cette semaine, la Federal Reserve Bank of San Francisco a publié une étude concernant la chute du Bitcoin. D’après ces experts, les contrats à terme adossés à la monnaie virtuelle sont à l’origine de la tendance baissière observée depuis plusieurs mois.

Une tendance baissière sur le long terme

Le 17 décembre 2017, le Bitcoin devenait la première crypto-monnaie. Elle entrait dans l’histoire en franchissant le cap des 20 000 dollars. L’actif numérique a enregistré une hausse de 1 200 % en quelques mois ! L’engouement est alors devenu presque incontrôlable. Malheureusement, cette tendance n’a pas duré. En effet, dès le mois de janvier, le Bitcoin s’est effondré. Et il a bien du mal à remonter la pente.

Pixabay – Designerkottayam / Les marchés à terme adossés au Bitcoin seraient à l’origine de sa chute.

Même si ces dernières semaines le Bitcoin remonte, il a maintenant bien du mal à dépasser les 9 000 dollars. On est donc loin du mois de décembre 2017. Certains experts se penchent sur la question pour savoir ce qui est à l’origine de cette chute vertigineuse. Les analystes de la Federal Reserve Bank of San Francisco viennent d’émettre une théorie à ce sujet.

Le problème des marchés à terme

Selon cette étude américaine, la chute du Bitcoin serait directement liée au lancement des marchés à terme qui datent de la fin du mois de décembre. Ils parlent bien évidemment des marchés à terme liés à l’actif numérique : « Après une flambée rapide, la chute du prix juste après l’arrivée des contrats à terme ne semble pas être une simple coïncidence. Il s’agit d’un effet cohérent avec les comportement de trading qui accompagnent typiquement, pour un actif, l’arrivée d’un marché à terme. »

Pixabay – The Digital Artist / L’étude pointe du doigt le lancement des contrats à terme datant du mois de décembre 2017.

Ce n’est pas la première fois que cette théorie est développée. Et il faut avouer que plusieurs points sont troublants. On découvre ainsi par exemple que le Chicago Mercantile Exchange (CME) a lancé le premier contrat à terme sur le Bitcoin au mois de décembre 2017, le jour où la monnaie numérique a atteint son record historique.

Or, avant l’arrivée des marchés à terme, les investisseurs institutionnels ne possédaient aucun moyen pour spéculer sur la baisse du prix du Bitcoin : « Par conséquent, ils n’avaient plus qu’à attendre le moment où ils pourraient dire “je vous avais prévenus”. […] Le lancement des contrats à terme sur le Bitcoin a permis à des pessimistes d’entrer sur le marché, ce qui a contribué à l’inversion de la dynamique du prix du Bitcoin. »

Et l’avenir ? L’étude ne précise pas si le Bitcoin va ou non remonter. Cependant, les experts estiment que le futur de la monnaie virtuelle dépend en grande partie des cadres réglementaires qui seront mis en place ces prochains mois. À suivre donc…

Source :

Bitcoinist

Avertissement sur les risques : L’investissement dans les devises numériques, actions et autres titres, matières premières, devises et autres produits d’investissement dérivés  (p. ex. les contrats de différence (« CFD ») est spéculatif et extrêmement risqué. Chaque investissement est unique et comporte des risques particuliers.

Les CFD et autres dérivés sont des instruments complexes et leur négociation est extrêmement risquée, la perte d’argent rapide est possible en raison de l’effet de levier. Vous devez être certain de bien comprendre comment l’investissement fonctionne et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

Les Crypto-devises peuvent largement fluctuer et, par conséquent, elles ne conviennent pas à tous les investisseurs. La négociation des crypto-devises n’est pas supervisée par un cadre réglementaire de l’UE. La performance passée n’est pas une garantie des résultats futurs. Tout historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Votre capital est en danger.

Lorsque vous négociez des actions vous mettez votre capital en danger.

La performance passée ne saurait garantir les résultats futurs. L’historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Les prix peuvent augmenter mais aussi baisser, ils peuvent également fluctuer considérablement, vous pouvez être exposé à des fluctuations de taux de change et vous pouvez perdre tout l’argent investi et même plus. Investir ne convient pas à tout le monde. Assurez-vous que vous avez bien compris les risques et les formalités juridiques. Si vous n’êtes pas sûr, demandez des conseils financiers, juridiques, fiscaux et/ou comptable. Ce site web ne fournit pas de conseil d’investissement, financier, juridique, fiscal ou comptable. Certains liens sont des liens affiliés. Pour plus d’informations, veuillez lire notre avertissement sur les risques et clause de non-responsabilité.