L'actualité des coins

Les étudiants américains utilisent leur prêt universitaire pour investir dans les crypto-monnaies

Amélie | il y a 6 mois
1.02KVUES

L’engouement pour les crypto-monnaies est incroyable aux États-Unis. Alors qu’on apprenait que 8 % des Américains avaient déjà investi dans les monnaies virtuelles, on découvre aujourd’hui que 20 % des étudiants auraient conclu un prêt universitaire dans le seul but d’acheter des Bitcoins. Retour sur ce phénomène particulièrement inquiétant.

Un prêt étudiant

Chaque année, les étudiants américains doivent débourser entre 15 000 et 50 000 dollars pour payer leurs frais de scolarité. Frais auxquels il faut ajouter les coûts liés au logement, aux loisirs, à la nourriture… Bien souvent, les jeunes Américains doivent donc souscrire à un prêt étudiant pour couvrir ces dépenses. Cependant, ces derniers temps, un phénomène nouveau est apparu.

Pixabay – The DigitalArtist / Utiliser un prêt étudiant pour investir est totalement interdit.

En effet, 20 % des étudiants auraient souscrit un prêt étudiant dans un autre but : celui d’acheter des crypto-monnaies. Un sondage mené par Pollfish a révélé que sur 1 000 étudiants interrogés au mois de mars 2018, 212 avaient utilisé une partie de leur prêt étudiant pour acheter des monnaies virtuelles. L’un d’eux a expliqué : « Les jeunes Américains sont certainement les plus enthousiastes vis-à-vis des crypto-monnaies : ils représentent les investisseurs les plus actifs et vont chercher à s’impliquer dans cet écosystème par tous les moyens. Mais, pour être honnête, je ne m’attendais véritablement pas à ce que l’on puisse mesurer un tel pourcentage. Le budget d’un étudiant est limité, et cet argent devrait être utilisé pour le loyer, l’achat de produits alimentaires ou de livres. »

Une utilisation totalement interdite

Il faut pourtant savoir qu’il est interdit d’utiliser la somme des prêts universitaires pour autre chose que pour financer les études, comme l’a rappelé une journaliste américaine : « L’investissement ne constitue pas une dépense éducative ; il est donc contraire aux contrats d’utiliser l’argent de son prêt étudiant pour acheter des actifs numériques. »

Pixabay – Leamsii31 / Les étudiants américains contractent des prêts universitaires pour investir dans les crypto-monnaies.

C’est pourtant une pratique qui devient courante. D’ailleurs, un porte-parole du gouvernement fédéral a expliqué que les prêts universitaires sont normalement uniquement destinés au financement de la formation des étudiants et que l’investissement n’est pas considéré comme une utilisation adéquate.

Les étudiants, de leur côté, sont attirés par le rendement des actifs numériques, mais ils ne mesurent pas les risques encourus, liés notamment à la volatilité des crypto-monnaies. Un expert en prêts étudiants est d’ailleurs sorti du silence pour mettre en garde la jeune génération : « Si vous utilisez un prêt étudiant pour investir dans des actifs numériques et que vous perdez cet argent, vous devrez quand même rembourser votre prêt. Et où trouverez-vous l’argent nécessaire pour régler vos frais de scolarité ? »

Malgré les mises en garde, le phénomène prend de l’ampleur. Espérons pour ces étudiants que le cours des crypto-monnaies va remonter rapidement…

Source :

Bitcoinist