L'actualité des coins L'actualité du bitcoin (BTC)

Europol : les criminels passent de Bitcoin à Monero, Zcash et Dash

Tiana Tiana | il y a 8 mois
965VUES

Une multitude de représentants des forces de l’ordre du monde entier ont parlé de l’utilisation du Bitcoin par des criminels, révélant parfois l’ignorance des crypto-monnaies dans le processus. Maintenant, il semble qu’Europol essaie d’élargir son champ d’action et de comprendre les divers Altcoins ainsi que la manière dont les criminels peuvent les utiliser.

Source : Robinraj Premchand, Pixabay. L’Europol se concentre de plus en plus sur les Altcoins.

Les criminels se tournent de plus en plus vers les Altcoins

L’Agence de l’Union européenne pour la coopération policière ou Europol, anciennement connue sous le nom d’Office européen de police et de lutte contre la drogue, s’inquiète du fait que des criminels se tournent vers des Altcoins. Cette nouvelle tendance est assez surprenante, car la plupart des enquêteurs se concentrent sur le Bitcoin. Dash, Zcash et Monero figurent parmi les technologies financières suivies de près par les autorités policières de l’UE.

Source : Jae Rue, Pixabay. Les criminels se tournent de plus en plus vers les Altcoins.

Jarek Jacubchek, un analyste en cybercriminalité d’Europol, a déclaré à Business Insider qu’ils ont constaté un changement majeur, car les criminels délaissent aujourd’hui le Bitcoin au profit des Altcoins. Selon ce dernier, il est possible d’atteindre un plus haut niveau de confidentialité en utilisation ceux-ci. Il y a des devises numériques qui garantissent un anonymat optimal.

Pourquoi une telle tendance ?

Ce passage du Bitcoin aux Altcoins s’explique par deux tendances bien précises. Premièrement, les échanges de Bitcoins subissent actuellement une pression réglementaire pour adopter les mêmes pratiques de lutte contre le blanchiment d’argent et l’identification des clients. Aujourd’hui, les banques exigent des cartes d’identité pour ouvrir des comptes. Cela effraie les criminels. Deuxièmement, la plupart des autorités sont déjà conscientes de l’utilisation potentielle du Bitcoin et améliorent leur capacité à localiser les transactions BTC par des suspects. De plus, en passant d’une crypto-monnaie à une autre, les gens peuvent mieux cacher leurs traces.

En dépit de tout cela, le Bitcoin est toujours la devise numérique la plus populaire auprès des criminels, tout comme il l’est avec les citoyens respectueux des lois.

Source :

NewsBitcoin