AccueilEXMO, un exchange de crypto-monnaies britannique, subit une nouvelle attaque DDoS

EXMO, un exchange de crypto-monnaies britannique, subit une nouvelle attaque DDoS

EXMO a subi sa deuxième attaque de déni de service distribué (DDoS) en deux mois et affirme qu’elle travaille à la remise en ligne de ses services de trading dès que possible

EXMO, un crypto exchange basé au Royaume-Uni, a révélé qu’il avait subi une deuxième attaque par déni de service distribué (DDoS) en deux mois. L’attaque a provoqué la mise hors ligne des serveurs de l’exchange, mais les administrateurs ont assuré aux traders qu’ils travaillaient à la restauration des services.

Dans un tweet hier, EXMO a révélé que des hackers ont ciblé l’exchange avec une attaque DDoS. Ce type de cyber-attaque surcharge un système avec de nombreuses requêtes provenant de différents serveurs infectés par des virus.

L’exchange a déclaré : « Important : Attaque DDoS sur EXMO. Veuillez noter que le site web de l’exchange EXMO est maintenant victime d’une attaque DDoS. Les serveurs sont temporairement indisponibles. Nous sommes en train de résoudre ce problème en ce moment même. Veuillez rester à l’écoute ».

L’attaque survient deux mois après que l’exchange de crypto-monnaies ait rapporté que des hackers avaient volé 6% de ses actifs totaux. Les hackers ont volé 10,5 millions de dollars en Bitcoin (BTC), Ether (ETH), XRP, Bitcoin Cash (BCH), Tether (USDT) et Zcash (ZEC). À l’époque, l’exchange avait déclaré : « Le montant compromis en raison du piratage représente environ 6% des actifs totaux de la société. Nous ne pensons pas que cela puisse affecter d’une manière ou d’une autre la continuité de l’exploitation d’EXMO ».

Les dirigeants ont ensuite révélé qu’ils ne pouvaient pas récupérer tous les fonds volés parce que les hackers avaient retiré 1 million de dollars en XRP et 2,8 millions de dollars en ZEC via l’exchange Poloniex.

EXMO n’a pas encore révélé si elle a subi des pertes lors de la dernière attaque. Le crypto exchange doit encore révéler des détails concernant la dernière attaque, mais cela a affecté leur position dans le secteur de la crypto-monnaie. Selon Coinmarketcap, le volume total de trading d’EXMO a diminué de près de 5% au cours des dernières 24 heures.

Maria Stankevich, responsable du développement commercial d’EXMO, a assuré aux utilisateurs que l’exchange avait mis en place différents protocoles pour réduire la possibilité d’une future attaque. Le service de garde de Ledger est maintenant chargé des retraits de crypto-monnaies sur EXMO, et l’exchange a mis en place un programme de primes de bugs pour tester la solidité de la plateforme.

EXMO a reçu un statut d’enregistrement temporaire de la part de la Financial Conduct Authority du Royaume-Uni. L’organisme de régulation avait notifié à tous les exchanges de crypto-monnaies opérant dans le pays de s’enregistrer auprès d’eux pour vérifier qu’ils sont conformes aux réglementations de lutte contre le blanchiment d’argent (AML).