AccueilDes fake news diffusées pour faire chuter le cours des crypto-monnaies

Des fake news diffusées pour faire chuter le cours des crypto-monnaies

Plusieurs fake news ont été diffusées afin de répandre des inquiétudes sur le marché de la crypto-monnaie et ainsi contribuer à faire chuter les cours. Le but de ces personnes malintentionnées est de pouvoir acheter des monnaies virtuelles à des prix extrêmement bas.

Des e-mails au contenu polémique

Plusieurs e-mails trompeurs ont été envoyés à des médias américains. Ils proviennent notamment de Chine et de Hong Kong. On découvre au sein de ces e-mails que la Banque populaire de Chine, la BPC, ainsi que la HKMA, la Hong Kong Monetary Authority, seraient sur le point de durcir la réglementation autour de la crypto-monnaie. Cette dernière aurait pour objectif de lutter contre les services de trading.

Pixabay – Pixel2013 / Des e-mails contenant de fausses informations ont été envoyés à certains journalistes.

Ce serait un cadre réglementaire anti-blanchiment d’argent mis en place dès la semaine prochaine. Ce dernier s’adresserait aux particuliers et aux entreprises. Mais ces informations sont fausses ! D’ailleurs, le porte-parole de la Hong Kong Monetary est immédiatement sorti du silence pour démentir ces propos, affirmant que personne ne travaillait actuellement sur de telles mesures réglementaires.

Un mouvement de panique général

Ces derniers jours, nous avons pu observer une chute des cours. Or, ces e-mails d’alerte peuvent avoir contribué à créer un mouvement de panique autour de la crypto-monnaie, les investisseurs préférant vendre leurs actifs. C’est une manière de les décourager, afin de faire diminuer les cours.

Pixabay – The DigitalArtist / Ces e-mails contenant de fausses informations peuvent avoir créé un mouvement de panique et provoqué en partie une chute des cours.

Pour quelle raison ? Tout simplement pour que ceux qui envoient ces fake news puissent s’offrir des crypto-monnaies à un prix défiant toute concurrence. Leonhard Weese, le président de l’association Hong Kong Bitcoin, a ainsi expliqué : « Je ne suis pas certain que cela puisse tout le temps fonctionner. Mais quand certains profitent de mauvaises traductions et d’ambiguïtés, ils peuvent parvenir à diffuser un sentiment de panique […] en particulier sur un marché immature, associé à une très faible barrière à l’entrée, et sur lequel de nombreux “day traders” peuvent être victimes de manipulations. »

En revanche, la Chine n’a pas souhaité pour le moment confirmer ou non le contenu de ces e-mails. Quoi qu’il en soit, aucune réglementation officielle n’est prévue à ce jour à Hong Kong et ces informations sont fausses. C’est tout de même incroyable !

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.