HomeLe FMI se dirige-t-il vers la création de crypto-monnaies internationales pour remplacer le dollar ?

Le FMI se dirige-t-il vers la création de crypto-monnaies internationales pour remplacer le dollar ?

octobre 9, 2017 By Audy R.

Selon le Wall Street Journal, le monde pourrait bientôt avoir une crypto-monnaie internationale en réponse au Bitcoin. Ce serait une idée qui est sérieusement étudiée par le Fonds Monétaire International (FMI). Cette nouvelle ne devrait pas être une surprise, après l’annonce récente du gouvernement de Dubaï concernant son intention de délivrer une crypto-monnaie d’État. En outre, les dernières nouvelles indiquent qu’un grand nombre de banques soutiennent anonymement les initiatives de création de crypto-monnaies nationales, alors que l’engouement pour la technologie Blockchain ne faiblit pas.

Une centralité décentralisée ?

La difficulté avec une monnaie numérique globale est le facteur de centralisation. Une partie importante de l’attrait des crypto-monnaies comme le Bitcoin est le protocole décentralisé. En effet, cette décentralisation crée un marché vraiment libre où la valeur repose uniquement sur un consensus sans fixation des prix. Ainsi, une monnaie numérique globalisée, tout en offrant une sécurité décentralisée, exigerait que le Fonds Monétaire Internationale corrige et réglemente les valeurs afin de gérer le flux d’argent dans et en dehors des différents pays. Un tel système serait contraire aux principes du Bitcoin.

https://www.youtube.com/watch?v=6DpzxoO44cY

Une nouvelle monnaie de réserve

Le dollar est une monnaie de réserve pour une grande partie du volume transactionnel mondial. Pour cette raison, certaines économies mondiales majeures pourraient vouloir qu’une monnaie numérique fonctionne comme une monnaie de réserve. La crypto-monnaie voulue par le FMI pourrait éventuellement remplacer le dollar dans ce contexte précis, si elle devenait largement acceptée. Dans un tel cas, le dollar et les autres monnaies nationales seraient limités aux marchés locaux. Certains partisans du Bitcoin soutiendraient que le FMI n’a pas besoin de ce type de monnaie, puisque le Bitcoin existe déjà et ne présente pas de risque de centralisation.

Tags: